Accueil > Culture > Aujourd’hui, c’est la 37éme Marche de la Résistance « à » Buenos Aires, centrée (...)

Aujourd’hui, c’est la 37éme Marche de la Résistance « à » Buenos Aires, centrée dans la répression au peuple mapuche et la politique d’austérité du gouvernement Macri.

jeudi 7 décembre 2017, par CALPA

CALPA ADHÉRÉ A CETTE MOBILISATION.

Ci-dessous la

CONVOCATION DU « ENCUENTRO MEMORIA VERDAD Y JUSTICIA « 

30.000 RAISONS POUR CONTINUER LA RESISTENCE

37éme Marche de la Résistance. Place de Mai 12 h à 20 h.

L’offensive antidémocratique du gouvernement national a fait un saut très dangereux. Devant la disparition forcée et l’assassinat de Santiago Maldonado, il avait lancé une campagne de fausses nouvelles et d’impunité et protection des forces de police (Gendarmeria) ; à Mascardi, la ministre Patricia Bullrich a donné carte blanche à la brutale répression et assassinat de Rafael Nahuel par la Préfecture, au nom du fait que « Il ne faut rien prouver en ce qui concerné nos forces de sécurité ». Le président Macri a donné son aval à la ministre.

Dans un pays, qui a souffert le génocide de la dernière dictature militaire et que en démocratie souffre de la répression de luttes sociales, de la détente facile de la police, de la militarisation des quartiers populaires, de l’existence de prisonniers politiques sans procès et de l’assassinat de deux jeunes par les forces de police sur les ordres de la ministre elle même, les propos cités indiquent un saut en qualité dans la répression du gouvernement et de l’appareil de l’Etat.

Le gouvernement prend comme cible aujourd’hui les peuples indigènes (pueblos originarios) et il diabolise les mapuches, en réprimant ses communautés et en menaçant d’extrader Facundo Jones Huala. Nous demandons sa liberté. De fait, le gouvernement essaie de soumettre le pays et le peuple à une vrai état d’exception, qui détruit l’exercice des libertés démocratique et les garanties constitutionnelles.

Cette monté en puissance de l’autoritarisme n’arrive pas par hasard : le gouvernement macriste réprime parce que il essaie d’imposer un plan économique brutale, avec plus de travail précaire et la liquidation des conquêtes sociales, diminution de salaires, plus d’austérité y du saccage. Les reformes du marché du travail, des retraites, de la fiscalité, de la santé et de l’éducation, sont toutes dirigées contre la classe ouvrière, le peuple et en faveur des Banneton, Lewis, Chevron et les autres groupes capitalistes.

Dans le cadre des luttes du notre peuple contre les politiques du gouvernement de Macri, on appelle le 7 décembre, entre 12h. et 20 h., a la 37éme Marche de la Résistance, aves les mots d’ordre :

. Contre la escalade répressive et l’austérité du gouvernement ;
. Justice pour Santiago Maldonado et Rafael Nahuel ;
. Pour l’arrêt de la persécution aux peuples indigènes ;
. Dehors Patricia Bullrich
. Ils étaient 30.000 et ça a été un génocide ;
. Pas un seul criminel de guerre en liberté. Pas de prisons domiciliaires ;
. Pour l’ouverture de tous les archives ;
. Dehors la OMC ;
. Solidarité avec le peuple de Honduras. La répression, ça suffit.

30.000 CAMARADES DETENUS ET DISSPARUS : PRESENTE !!!

ENCUENTRO MEMORIA VERDAD Y JUSTICIA