Guardiola : « Ce n’est pas en marquant des buts que l’on montre sa qualité ».

L’entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, a déclaré mardi en conférence de presse que la « qualité » ne se démontre pas en « marquant des buts », a loué le match nul 1-1 de ses joueurs contre le Real Madrid et a souligné les performances d’Antonio Rüdiger et de David Alaba, qui ont complètement asséché Erling Haaland.

« Dans les premières minutes, nous étions meilleurs. Ce n’est pas en marquant des buts que l’on montre sa qualité. Nous étions là et Nous avons trouvé le but alors que Madrid jouait mieux. C’est ça le football. Nous savons maintenant ce que nous avons fait. Nous avons peut-être ajusté quelque chose et nous devons trouver l’équilibre et voir si nous pouvons attaquer un peu. Alaba et Rudiger étaient très proches de Haaland et il n’était pas facile de lui trouver de l’espace. Nous devrons peut-être ajuster quelque chose au match retour. Jouer avec un peu plus de rythme. Nous serons plus à l’aise avec notre équipe. Celui qui gagnera ira en finale », a-t-il déclaré.

En outre, a insisté sur le match réalisé par Alaba et Rüdiger. et reconnaissait que lorsque le Real Madrid pressait haut, le ballon devait être envoyé plus directement à Haaland. Et les deux défenseurs du Real Madrid ont toujours été présents : « Ils ont tous les deux très bien fermé. Ils sont rapides et bons défenseurs. Ce n’était pas facile de le trouver. Madrid a très bien défendu. Ce n’était pas facile », a-t-il répété.

Pour Guardiola, l’objectif de son équipe est désormais de « récupérer » et d’avancer « match par match ». le résultat (1-1) est bon car il était conscient qu’obtenir un résultat complet au Bernabéu était très compliqué. « J’aurais aimé gagner, bien sûr. Je ne m’attendais pas à jouer le match que nous avons joué, je ne m’attendais pas à gagner par une grande marge. Ils ont la capacité de vous mettre ensemble dans un domaine et de partir dans l’autre sens. C’est difficile à contrer. La première mi-temps a été bonne. Je n’avais pas vraiment l’impression de marquer des buts en raison de cette densité. J’ai une idée de la manière de procéder pour ajuster cela au match retour. Quand ils sortiront, nous devrons faire en sorte de ne pas sombrer. Vinicius peut nous faire couler. Nous verrons au prochain match », a-t-il déclaré.

A lire aussi  L'Arabie saoudite se rapproche à nouveau de Carrasco

« Je suis très heureux du match que nous avons joué et du résultat. Je connais l’équipe que nous avons affrontéeJe l’ai vue l’année dernière. Je suis très, très satisfait de notre équipe. Au match retour, Julián Álvarez pourra peut-être jouer quelques minutes. Il reste sept ou huit jours pour le voir. Nous verrons bien comment cela se passera. Mais oui, il peut entrer au début ou à la fin. Il y a des joueurs qui peuvent changer le rythme, comme Foden ou Julián. J’ai eu l’impression que c’était plus un match de milieu de terrain avec Bernardo et Grealish », a-t-il conclu.

Auteur/autrice