Hazard s’en prend à Madrid après son départ

L’ancien capitaine des Diables Rouges Eden Hazard, leader sur et en dehors du terrain de la « génération dorée » belge, a fait ses adieux à ses fans samedi au Stade Roi Baudouin de Bruxelles, où il a été honoré après avoir raccroché les crampons internationaux à l’âge de 32 ans. Un adieu au cours duquel il a également évoqué le Real Madrid et ses dernières années dans l’équipe blanche.

« Merci, merci, merci, merci », a lancé le « dix » belge aux supporters après le match nul 1-1 de la Belgique contre l’Autriche dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2024, sur fond de « Freed from Desire » de Gala.

Au programme, Hazard a lancé 33 ballons dans les tribunes (oui, 33), un pour chaque but marqué sous les couleurs des Red Devils en 126 matches entre 2008 et 2022.

L’attaquant, qui a marqué une époque en Belgique et ébloui le club français de Lille (2007-2021), émerveillé le club anglais de Chelsea (2012-2019) et échoué sur blessure au Real Madrid (2019-2023), était entré dans le stade en décapotable pour suivre le match depuis les tribunes.

Un match rare sans Hazard et Kevin de Bruyne, blessés, sur le terrain, phares des Diables Rouges depuis une dizaine d’années.

Les fléchettes au Real Madrid après le match

Après le match, les célébrations et les photos commémoratives qui ont suivi, le joueur s’est adressé à la RTBF, où il s’est montré sincère et amical, bien qu’il n’ait pas révélé ce qu’il adviendrait de son avenir après la résiliation de son contrat avec le Real Madrid, si ce n’est qu’il a confirmé, avec un « oui » retentissant, qu’il était physiquement apte à continuer à jouer.

A lire aussi  Nico Williams prolonge son contrat avec l'Athletic jusqu'en 2027

« En même temps, je me suis reposé ces deux dernières années, donc j’ai de l’énergie ».Il a plaisanté sur son implication limitée avec le Real Madrid.

L’ancien capitaine, qui a mené son équipe à la troisième place de la Coupe du monde 2018 en Russie, a également tenté de rappeler ce qu’il considère comme son meilleur match sous le maillot des Red Devils, en évoquant un match contre la Bosnie en 2017 dans le cadre des qualifications pour la Russie.

« Nous étions en train de perdre et nous avons fini par gagner quelque chose comme 3-4. J’ai eu un festival, un festival », a-t-il déclaré, souriant, après avoir clôturé, avec les honneurs officiels, ses quatorze années passées au sein de l’équipe nationale de son pays.

Le journal local Sudinfo a rapporté que la Fédération avait demandé au footballeur qui il voulait inviter à l’hommage et ce qu’il voulait pour le dîner le jour de l’émotion.

« Avant tout, ne faites rien de spécial, un hamburger et des frites suffiront.Hazard, apprécié en Belgique pour le talent dont il a fait preuve par le passé mais aussi pour sa bonne humeur et sa simplicité, a répondu.

Auteur/autrice