La RFEF lance une campagne de sensibilisation contre le racisme et met en place différentes actions dans les matches relevant de sa compétence.

La Fédération Royale Espagnole de Football lance à partir d’aujourd’hui une campagne, sous la devise « Racistes, hors de la football« , dans le but d’éradiquer les attitudes racistes et xénophobes des terrains de football, en faisant prendre conscience aux supporters que les insultes ou les attitudes discriminatoires, quelle qu’en soit la raison, ne sont pas tolérables.

La campagne « Racistes, hors du football » comprend un symbole représentant une main faisant le signe « stop » à l’intérieur d’un cercle de couleurs représentant la diversité de notre pays. Ce symbole se veut permanent et représente la lutte de la RFEF et de l’ensemble du football espagnol pour la défense de l’égalité de traitement et de la non-discrimination, et pour l’éradication des attitudes contraires à ces valeurs.

Cela commencera lors de la Copa de la Reina

La campagne, dont les modalités sont définies dans la circulaire 125 pour la saison 2022-2023, débutera aujourd’hui, lors de la première des demi-finales de la Copa de SM la Reina disputée au stade municipal Butarque, à Leganés. Il se poursuivra jusqu’à la fin de la saison dans les compétitions d’État de première, deuxième division, Coupe de la Reine, première fédération, deuxième fédération, troisième fédération et dans les première et deuxième divisions de futsal masculin et féminin.

Plus précisément, les actions mises en place dans le cadre de cette campagne comprennent le placement sur le terrain, avant le début du match, d’une banderole portant le message « Racistes, hors du football » qui, une fois le protocole de départ des équipes exécuté, sera tenue par les joueurs des deux équipes et les arbitres.

A lire aussi  La Coupe du monde 2030 se jouera en Espagne

Les réseaux sociaux de la RFEF utiliseront le hashtag #RacistsOutOfFootballet demande instamment à la Ligue nationale de football professionnel de mettre en œuvre la collaboration nécessaire pour inclure le hashtag susmentionné dans la diffusion télévisée de tous les matches de première et de deuxième division.

En outre, la RFEF va coordonner des actions dans le football non professionnel et de base, dans lesquelles les fédérations territoriales joueront un rôle important. Parmi ces actions, les joueurs sont appelés à symboliser leur volonté de voir les attitudes racistes et xénophobes totalement éradiquées du football par le geste de la main tendue, symbole du « stop ».

Appel à tous les supporters de football

Selon la RFEF, le slogan et le symbole ont une double cible : d’une part, les personnes ayant des comportements racistes et xénophobes, qui sont  » une forme de violence qui ne peut être tolérée ni dans le football, ni dans la société en général  » ; et d’autre part, les supporters de football dans leur ensemble. « Quiconque est témoin d’une attitude raciste, qui encourage la discrimination ou inculque des comportements violents, peut et doit les condamner publiquement et les dénoncer si nécessaire, afin qu’ensemble nous puissions mettre fin à un problème qui nuit à l’image de l’ensemble du football espagnol », a déclaré la RFEF.

Les actions à mener sont décrites dans la circulaire 125 susmentionnée, qui se fonde sur le fait que les principes directeurs et les objectifs statutaires de la RFEF consistent à « veiller à ce que tous les types d’actions soient menés dans le but de prévenir, de contrôler et d’éradiquer tout type de discrimination, de violence, de racisme, de xénophobie, d’intolérance, de discrimination de toute nature, en particulier celles qui peuvent être fondées sur l’orientation sexuelle ». Pour cette raison, la RFEF demande la collaboration maximale de toutes les instances du football afin d’articuler les mécanismes nécessaires pour rendre effectives les mesures proposées et le développement de cette campagne.

A lire aussi  L'Athletic Club signe l'un des jeunes talents de l'académie de Liverpool

Auteur/autrice