Les équipes espagnoles veulent éviter le PSG et l’Inter lors du tirage au sort de la Ligue des champions

Les équipes espagnoles du Real Madrid, de la Real Sociedad, de l’Atlético et du FC Barcelone rencontreront leurs adversaires des huitièmes de finale de la Ligue des champions lundi. Les grands rivaux à éviter en le tirage au sort (début à 12h00), sont le PSG de Luis Enrique et Kylian Mbappé.malgré leur qualification à la dernière minute ; et L’Inter, actuel deuxième du tournoi. En raison des conditions des traversées, Le club allemand de Leipzig est le club qui a le pourcentage le plus élevé d’être associé à une équipe espagnole..

En plus de la Real Madrid, Real Sociedad, Atlético et Barcelonedans le Pot 1, le groupe des têtes de série, il y aura le Bayern, Arsenal, Manchester City et Borussia Dortmund.. Dans le deuxième groupe, les équipes qui ont terminé à la deuxième place de la phase de groupe sont les suivantes PSV, Leipzig, Copenhague, Naples, PSG, Lazio et Porto.

Les trois conditions du tirage au sort des huitièmes de finale

Il y a trois conditions qui empêchent que ce soit un tirage au sort pur et simple. La première est qu’ils ne peuvent pas se rencontrer en huitièmes de finale de la Ligue des champions. équipes qui se sont déjà affrontées en phase de groupes. Les meilleures équipes joueront toujours contre l’une des équipes qui se sont qualifiées en tant que vice-championnes.

A lire aussi  Elche a éliminé Girona lors des précédents matches de coupe.

Les clubs d’un même pays ne peuvent pas non plus jouer l’un contre l’autre, une condition qui entre en jeu dans le cas de l’Allemagne, où le Bayern et Dortmund ne sont pas autorisés à jouer contre Leipzig.. Cela réduit les scénarios possibles pour l’équipe du Red Bull, qui n’est pas non plus autorisée à affronter Manchester City, qu’elle a rencontré en phase de groupes. Chaque équipe espagnole a 20 % de chances d’affronter l’actuel troisième de la Bundesliga..

En raison de leur statut de tête de série, les équipes espagnoles, qui sont toutes classées têtes de série, joueront le match retour à domicile. Le calendrier sera fixé en tenant compte des droits de télévision afin que les équipes d’un même pays ne se rencontrent pas le même jour. Les matches aller se joueront 13, 14, 20 ou 21 février et les matches retour les 5, 6, 12 et 13 mars..

Luis Enrique : « Aucun d’entre nous ne veut affronter le PSG ».

Pour toutes les équipes espagnoles, l’équipe à éviter est le PSGen raison de son caractère aléatoire. L’équipe de Luis Enrique s’est qualifiée avec un match nul contre Dortmund grâce au résultat de leur autre match de groupe, qui était également décisif. Milan a battu Newcastle et l’a éliminé de toutes les compétitions européennescomme ce fut le cas pour Manchester United. L’Espagne a perdu le FC Séville en tant que représentant après avoir terminé à la dernière place.

« Beaucoup seraient très heureux de nous voir morts, mais nous sommes toujours en vie et en pleine forme. Aucun de nos adversaires potentiels ne voudra voir le PSG dans le tirage au sort. Demandez-leur », a déclaré Luis Enrique à l’issue d’une qualification éprouvante. « La souffrance, c’est mon nom de famille. C’était le « groupe de la mort » et il a été très disputé. Je suis heureux parce que nous avons prouvé à chaque match que nous étions compétitifs », a ajouté le sélectionneur espagnol.

A lire aussi  Óscar Mayo quitte son poste de directeur général exécutif de LaLiga

Le PSG de la saison 2023/2024 en tête de la Ligue 1 et il est acquis qu’il remportera le titre. Cependant, rien n’a de sens pour le club qatari sans une bonne performance en Ligue des champions. L’équipe actuelle n’a pas l’éclat que l’on attend d’elle. des stars comme Neymar et Messi les années précédentes.. Ils ont été remplacés par des recrues comme Kolo Muani et Ousmane Dembélé. Aujourd’hui, plus encore, tout tourne autour de Mbappé.

Mais pas autant qu’il le souhaiterait. Ou du moins pas dans le sens où Luis Enrique, avec qui il s’est disputé après le match nul contre Dortmund, comprend son jeu. Mbappé joue dans l’axe, ce que les médias français considèrent comme un « gâchis » de ses qualités.. Ils réclament son retour à gauche.

L’Inter, une menace pour tous sauf pour la Real Sociedad

L’autre grand « croquemitaine » du Pot 2 est l’Inter Milan, qui pourrait être opposé à Real Madrid, Barcelone o Atleticomais pas à l Société royaled. L’équipe surprise de la phase de groupe de la Ligue des champions a réussi à faire match nul lors de ses deux rencontres avec le finaliste en titre de la Ligue des champions.

L’équipe entraînée par Simone Inzaghi est leader de la Serie A et a consolidé un projet avec des noms importants comme Nicoló Barella et Lautaro Martínez. Le favori des têtes de série est Copenhague, deuxième d’un groupe mené par le Bayern. et où Manchester United a terminé à la dernière place. Ils retournent en huitièmes de finale pour la troisième fois de leur histoire. La dernière fois qu’ils ont atteint ce stade, c’était lors de la campagne 2010/11, lorsqu’ils s’étaient inclinés face à Chelsea.

A lire aussi  Balde doit être opéré

Parmi les autres candidats, il y a des rivaux gênants comme le Porto, malgré une saison irrégulière au Portugal. Ils ont tenu tête à Barcelone lors des deux matches de groupe et ont une approche attrayante du jeu. Il en va de même pour PSV, leader absolu de l’EredivisieLe PSV, qui a gagné tous ses matches et retrouve les huitièmes de finale huit ans plus tard.

Tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des champions

Pot 1

  • Bayern
  • Arsenal
  • Real Madrid
  • Manchester City
  • Real Sociedad
  • FC Barcelone
  • Atlético de Madrid
  • Borussia Dortmund

Tirage 2

  • PSV
  • Leipzig
  • Copenhague
  • Inter
  • Naples
  • PSG
  • Lazio
  • Porto

Auteur/autrice