L’Italie se bat pour terminer troisième de la Ligue des Nations

L’Italie de Roberto Mancini a terminé troisième de la Ligue des Nations. après avoir battu les Pays-Bas par deux buts à trois. Leur facilité devant le but en première mi-temps a été la clé de la victoire, car l’équipe de Ronald Koeman a exercé une forte pression après la pause et a été menée d’un but.

Il ne fallait que six minutes à Dimarco pour ouvrir le score, et ce presque dès la première fois que l’équipe transalpine se mettait à l’abri. L’ailier gauche de l’Inter bénéficiait d’un coup franc sur le côté gauche de la surface de réparation et, après avoir récupéré le ballon, il décochait une frappe que Bijlow ne parvenait pas à capter.

Les Pays-Bas monopolisaient le ballon, mais ils étaient à court d’idées dans les trois quarts de terrain. Manquant de mouvement et de profondeur, la défense italienne bien en place n’avait aucun mal à couper les ballons et à préparer la contre-attaque. Et c’est ainsi que les choses se sont passées.à la 20e minute, Frattesi marque le deuxième but, qui bat le gardien néerlandais lorsqu’il trouve un ballon au cœur de la surface et, libre de tout marquage, marque le deuxième but. Le VAR est entré en jeu car il y avait un doute sur le fait que le contrôle avait été effectué à la main, mais le but a finalement été validé.

La seule occasion néerlandaise de la première mi-temps n’est intervenue qu’à la 40e minute, lorsque Gakpo tire trop à côté d’un ballon qu’il contrôle sur le côté gauche de la surface de réparation.

A lire aussi  Avant-première : le Valencia Femenino a besoin d'un retour

Koeman a changé son banc de touche à la mi-temps, ce qui a changé la physionomie de son équipe.Non seulement ils contrôlaient désormais le match, mais ils menaçaient également le but de Donnarumma. L’introduction de Werghost, Wijnaldum et Bergwjin a donné aux « Oranje » plus de personnalité en attaque.

Cela se voyait dès la première minute de jeu, avec plusieurs occasions pour Gakpo et un faible tir de Dumfries. Le but était en vue, mais il ne venait pas… jusqu’à ce que.., à la 69e minute, l’équipe locale trouve sa récompense par l’intermédiaire de Bergwijn, qui place une balle perdue dans le filet..

Le match était interrompu, car si les Pays-Bas avaient pris l’avantage, ils laissaient plus d’espace à l’arrière. Cela a été exploité L’Italie lançait des contre-attaques dangereuses et sur l’une d’entre elles, Chiesa, sur le côté gauche de la surface, marquait le troisième but d’un tir croisé.

Ce but semblait être la goutte d’eau qui ferait déborder le vase pour l’équipe de Koeman, mais Koopmeiners ramenait son équipe dans le match… avec un but qui était refusé pour hors-jeu par la VAR. Le but de Wijnaldum, d’une frappe puissante de l’intérieur de la surface après une bonne passe intérieure de Veerman.mais il était trop tard, malgré les neuf minutes de temps additionnel.

Auteur/autrice