Racisme dans le football péruvien : une banane jetée sur l’attaquant adverse

Le club de football péruvien Cienciano a condamné les « attitudes racistes » après qu’un supporter de l’équipe rivale ADT a jeté une banane sur l’attaquant Aldair Rodriguez samedi lors de la deuxième journée du championnat.

« Nous condamnons fermement les attitudes racistes manifestées par une partie des supporters de l’ADT lors du match d’aujourd’hui au stade de l’Union dans la ville de Tarma.« , a déclaré le club de Cuzco dans un communiqué.

Il a exhorté la Fédération péruvienne de football (FPF) « à prendre des mesures énergiques et à appliquer les sanctions appropriées face à cet incident déshonorant, qui va à l’encontre de la lutte contre la discrimination qu’il convient de promouvoir ».

Rodríguez a été chargé d’inscrire le premier but du match pour l’équipe de Cuzco à la 41e minute, mais quelques minutes plus tard, une banane a été jetée sur le terrain par un spectateur de l’équipe rivale locale dans la tribune Est, comme l’ont constaté les caméras de télévision présentes..

L’attaquant de Cienciano a compris ce qui s’était passé et a alerté l’arbitre de la rencontre, Micke Palomino, qui a a arrêté le matchqui s’est déroulé au stade Union Tarma, dans le département central de Junín.

Les médias locaux ont rapporté que les haut-parleurs du stade avaient averti les supporters de cesser de tels comportements, et après une pause de quelques minutes, le match a repris..

A lire aussi  Granada défend la composition "correcte" d'Adri Lopez

« Notre institution formalisera sa plainte auprès de la FPF ce lundi. Nous le faisons non seulement par obligation inaliénable de défendre nos droits, mais aussi avec la motivation de contribuer à un meilleur football péruvien dans tous ses aspects », a conclu la déclaration de Cienciano.

Le réseau social X a été le témoin de l’indignation des supporters de football péruviens, qui ont manifesté leur rejet de ce qui s’est passé.

Le match s’est terminé par un match nul après un but marqué par l’attaquant de l’ADT, Janio Posito, à la 61e minute.

Auteur/autrice