Chicago brûle l’Inter de Miami

Pas de Messi, pas de fête au Inter Miami. Le champion du monde a manqué son quatrième match consécutif en raison d’une blessure. son équipe a été écrasée 4-1 lors de sa visite au Chicago Fire en championnat. dans un stade Soldier Field rempli de 62 124 spectateurs.

Messi n’a pas fait le déplacement à Chicago car il attend les dernières étapes de sa guérison d’un problème musculaire survenu le 20 septembre. Il avait déjà été absent lors de la finale de la Coupe, perdue contre le Houston Dynamo, et avec cette défaite, l’Inter Miami est relégué à l’avant-dernière place de la MLS Est, l’équipe occupant la deuxième place du classement. 33 points, à cinq points de la place de barragiste à trois journées de la fin. à jouer.

L’équipe de Gerardo « Tata » Martino a un match en retard sur New York City et Montréal, mais ses chances de retour ont été considérablement réduites à Chicago, où le Fire a mis à nu ses faiblesses défensives et l’a écrasée grâce à des doublés du duo suisse Maren Haile Selassie et Xherdan Shaqiri.

Le calendrier de Miami prévoit un match à domicile contre Cincinnati, la meilleure équipe de la MLS et déjà vainqueur du Supporters’ Shield, et une double confrontation avec Charlotte, une équipe qui se bat également pour une place en post-saison. L’un des deux matches se déroulera pendant la période FIFA, au cours de laquelle l’Inter Miami sera privé de douze joueurs, dont, selon toute vraisemblance, Messi.

Les Fire, une équipe qui jusqu’ici avait connu une saison marquée par plus de bouleversements que de joies, ont fait un grand pas vers les playoffs et sont maintenant huitièmes avec 40 points.

A lire aussi  Barcelone rompt avec la tradition : un onze sans Catalans

62 124 spectateurs, un record à Chicago

Pour la première fois de son histoire, le Fire a fait salle comble. au Soldier Field pour un match de MLS. La franchise de la Windy City compte en moyenne 14 000 spectateurs par match, mais le rêve de voir Messi a convaincu les locaux de dépenser plus de 170 dollars par billet pour assister à la rencontre. C’est également pour cette raison que mardi, alors que l’on apprenait que Messi ne jouerait pas, le Fire a publié un communiqué annonçant qu’il récompenserait les spectateurs en leur offrant un crédit de 250 dollars pour l’achat d’un abonnement annuel pour la saison prochaine.

Mercredi, plusieurs heures avant le coup d’envoi à 19h30 heure locale, des centaines de maillots roses de l’Inter Miami portant le nom de Messi ont été vus autour du Soldier Field. Pas de prix, puisque l’Argentin n’a pas voyagé avec l’équipe à Chicago et est resté à Miami pour gérer l’énergie et poursuivre son processus de guérison. Jordi Alba était également absent pour l’équipe de « Tata » Martino, qui a dû remercier le gardien Drake Callender pour un arrêt exceptionnel sur l’Allemand Fabian Herbers, et le poteau, qui a repoussé un tir du Grec Koutsias, pour ne pas avoir cédé à la poussée du Fire.

Poker en seconde période

Ce n’était qu’une question de temps. Car la défense de l’Inter Miami a toujours eu du mal à contenir les attaques adverses et, sans dynamisme à l’avant, cette fragilité a fait des ravages. Cela dit, après que Shaqiri ait donné l’avantage au Fire à la 49e minute et que Josef Martinez ait égalisé sur penalty, l’Inter Miami a eu deux minutes qui auraient pu changer l’histoire du match. Facundo Farias et Cremaschi ont gâché de superbes passes de Martinez et les chances de leur club se sont arrêtées là.

A lire aussi  Osasuna apprend à gagner à domicile face à Grenade, en difficulté

Haile Selassie, fraîchement sorti du banc, inscrivait un doublé en quatre minutes (62e et 66e minute), et Shaqiri, sur la contre-attaque, se frayait un chemin dans la défense de Miami et trompait le gardien d’un tir à ras de terre du pied gauche. Le Soldier Field s’est vidé dans les dernières minutes et de nombreux maillots roses de l’Inter Miami ont été vus quittant le stade, déçus par une défaite qui jette un sérieux doute sur les chances du club de prolonger sa saison au-delà de la saison régulière.

Fiche technique

4. Feu: Brady ; Dean, Omsberg, Czichos, Navarro ; Giménez, Doumbia ; Shaqiri, Gutiérrez (Haile Selassie, m.55), Herbers (Terán, m.84) ; Koutsias. Entraîneur : Frank Klopas

1. Inter MiamiCallender, Allen, Miller, Kryvtsov, Yedlin, Arroyo (Mota, 67e minute), Busquets, Cremaschi, Farias, Martinez et Taylor (Stefanelli, 67e minute). Entraîneur : Gerardo Martino

Buts1-0, 49e minute : Shaqiri ; 1-1, 53e minute : Martinez (penalty) ; 2-1, 62e minute : Haile-Selassie ; 3-1, 66e minute : Haile-Selassie ; 4-1, 74e minute : Shaqiri.

ArbitreJoseph Dickerson (Etats-Unis). Cartons jaunes pour Dean (52e minute) pour le Fire et Busquets (42e minute) pour Miami.

Incidents: Trente-deuxième match de MLS de la saison disputé au Soldier Field de Chicago devant 62 124 spectateurs, la plus grande foule de l’histoire du Fire.

Auteur/autrice