Dembelé quitte le PSG, ouvrant la porte de sortie à Mbappé et la porte d’arrivée à Joao Félix

Le 31 juillet à minuit, c’est la fin d’une période d’incertitude. tournant dans le calendrier pour Mbappé, le PSG, les Real MadridDembelé et Barça. À l’époque, le Paris Saint-Germain avait donné à Kylian la date limite pour renouveler son contrat jusqu’en juin 2025, sous peine d’être mis sur le marché. Le natif de Bondi a répondu il y a plusieurs semaines qu’il ne prolongerait pas son contrat et qu’il honorerait son contrat jusqu’à la fin de l’année 2024. Mais le Qatar lui met la pression : s’il ne renouvelle pas son contrat, il ira dans les tribunes. Mais Mbappé, qui s’entraîne depuis une semaine avec les joueurs sur le banc de touche à Poissy, est resté ferme sur sa position.

60 millions d’euros pour sa « fidélité

L’intention de Mbappé est de rester au PSG et d’être payé ce pour quoi il a signé. C’est-à-dire 70 millions par an plus la prime de fidélité de 60 millions, qui a également été activée ce soir. Cela lui permettra de gagner 130 millions cette saison, même s’il recevra la prime en plusieurs fois au cours de la prochaine saison. Kylian touchera donc 200 millions nets sur deux saisons. Face à cette situation, le PSG ne veut pas laisser partir le joueur la saison prochaine et il est aujourd’hui à vendre. Des approches ont eu lieu de la part d’Al-Hilal en Arabie Saoudite et de Todd Boehly, le propriétaire américain de Chelsea. Mais Mbappé a été clair : il ira au Real Madrid.

A lire aussi  Voici comment Mourinho a "coincé" Pablo Motos dans "El Hormiguero".

De son côté, Florentino Pérez attend son heure, même s’il préfère régler la question avant le début du championnat. Il attend désormais que le PSG confirme la vente de Mbappé pour faire une offre, qui sera loin des 250 millions auxquels ils ont évalué l’attaquant. En effet, à Paris, on s’attend à une offre « basse » de la part des Blancos, conscients que Mbappé ne négociera qu’un transfert à Bernabéu.

La balle est maintenant dans le camp de Nasser Al-Khelaifi. Le joueur a déjà obtenu les 60 millions de bonus et peut rester pour toucher les 70 millions de salaire, Madrid prévoit son arrivée l’été prochain en tant que joueur libre, la prime de signature a déjà été convenue, et seul le PSG est pressé de négocier son transfert avec Madrid s’il veut monnayer le départ de Kylian.

Le PSG conclut l’affaire Dembelé

En parallèle, et par effet domino, Le Paris Saint-Germain a trouvé un accord avec Ousmane Dembelé pour prendre la relève de Mbappé. Il ne le fera pas en exécutant le paiement de la clause de résiliation de 50 millions du « Moustique », qui devait expirer à midi hier soir, devenant 100. Le joueur a demandé au PSG une sortie à l’amiable sans exécuter la clause (dont Dembelé recevrait la moitié), et il a même été question qu’il utilise une partie de l’argent pour augmenter les 25 millions que les blaugranas recevront.

Le Barça refuse de négocier et renvoie les Français à la clause, tandis que Xavi tente en vain de convaincre Dembelé. Mais l’accord entre les Parisiens et le joueur est rompu après le classique d’Arlington. Le PSG et le Barça négocient maintenant le prix du transfert en cherchant la meilleure compensation possible pour l’azulgrana. et bien que Dembelé se soit rendu à Las Vegas avec le Barça pour affronter Milan, le Français sera un nouveau joueur du PSG dans les prochaines heures, ouvrant la porte de sortie à Mbappé qui est officiellement à vendre depuis hier soir. Parmi les noms auxquels Xavi pense pour compenser la perte du « Moustique » figure Joao Félix, qui pourrait être prêté.

A lire aussi  La COTIF reconnaît la lutte pour l'égalité des membres féminins de l'équipe nationale espagnole en leur décernant le IV Good People Award

Auteur/autrice