Le TSJA décidera ce jeudi de révoquer ou de confirmer la condamnation de Santi Mina.

L’attaquant Santi Mina condamné en mai 2022 à quatre ans de prison. pour un crime sexuel prétendument commis contre une femme à Mojácar en 2017, a repris l’entraînement avec le Celta Vigo mercredi.

Le Celta a demandé au joueur de reprendre son travail au centre sportif Afouteza. Le Celta a demandé au joueur de reprendre son travail au centre sportif d’Afouteza, un jour avant que le Tribunal supérieur de justice d’Andalousie (TSJA) ne décide de révoquer ou de confirmer la condamnation. La peine de prison imposée par la Audiencia de Almería est de quatre ans.

Le 29 juin dernier, le Tribunal Supérieur d’Andalousie a annoncé pour ce jeudi la « délibération, vote et arrêtà moins que les nécessités du service n’exigent qu’il en soit autrement », des recours contre cet arrêt.

En février, le TSJA avait déjà refusé l’admission de toutes les preuves proposées par la défense du gréviste.et a également refusé de tenir une nouvelle audience, de sorte qu’il procédera directement à la condamnation suite à l’appel interjeté contre la décision de l’Audience provinciale d’Almería.

À la mi-juin, le président du Celta, Carlos Mouriño, a déclaré que. le club négociait avec le joueur la résiliation de son contrat.qui expire le 30 juin 2025, bien qu’il existe une clause permettant aux deux parties de résilier un an plus tôt.

En mai 2022, après avoir entendu la sentence de l’Audience Provinciale d’Almeria, Celta retire Santi Mina de l’équipe.. Cependant, deux mois plus tard, le joueur a demandé son retour à l’entraînement au motif que la sentence n’était pas définitive.

A lire aussi  Maxi Gómez : Grenade continue de faire des offres

L’attaquant de Vigo a repris le travail au complexe sportif Mos sous les ordres d’Eduardo « Chacho » Coudet, mais à la fin du mois d’août, il a accepté de partir. prêté à Al Shabab Arabie Saoudite, où il a joué la saison dernière.

Auteur/autrice