Mainz exclut Anwar El Ghazi pour avoir soutenu la Palestine sur ses comptes de médias sociaux

Mayence 05 a mis sur la touche l’attaquant néerlandais Anwar El Ghazi pour sa « position intolérable » sur le conflit israélo-palestinien, après que le joueur a affirmé que l’État israélien menait un « génocide » dans la bande de Gaza.

« Le FSV Mainz 05 suspend Anwar El Ghazi de l’entraînement et des matches. Cette sanction fait suite à un message publié dimanche soir sur les réseaux sociaux et qui a été supprimé. El Ghazi a pris une position sur le conflit au Moyen-Orient qui était intolérable pour le club. Ce message a été précédé d’une conversation détaillée entre le conseil d’administration et le joueur ».a déclaré le club allemand.

Cette semaine, El Ghazi, 28 ans, a manifesté son soutien au peuple palestinien sur les réseaux sociaux. « Il ne s’agit pas d’un conflit ni d’une guerre. Il s’agit d’un génocide et d’une destruction massive dont nous sommes les témoins en direct. De la rivière à la mer, la Palestine sera libre ».écrit-il.

« Ce n’est pas la guerre. Lorsqu’un camp coupe l’eau, la nourriture et l’électricité à l’autre, ce n’est pas la guerre. Lorsqu’un camp dispose d’armes nucléaires, ce n’est pas la guerre. Lorsqu’un camp reçoit des milliards de dollars de financement, ce n’est pas la guerre. Lorsqu’un camp utilise l’imagerie de l’intelligence artificielle pour diffuser des informations erronées sur l’autre, ce n’est pas la guerre. Lorsque les médias sociaux censurent le contenu d’un camp et pas celui de l’autre, ce n’est pas la guerre, a-t-il conclu.

D’autre part, Mayence 05 reconnaît que « il existe différentes perspectives sur le conflit complexe au Moyen-Orient, qui dure depuis des décennies ». « Cependant, le club prend clairement ses distances avec le contenu de la publication, car il ne reflète pas les valeurs de notre club ».conclut-il.

A lire aussi  L'Espagne continue de battre le peuple espagnol (6-0)

Auteur/autrice