Voici comment Mourinho a « coincé » Pablo Motos dans « El Hormiguero ».

Pablo Motos, présentateur de ‘El Hormiguero’, a révélé ce mardi le tour qu’il lui a joué José Mourinho lorsqu’il était entraîneur du Real Madrid. L’invité de l’émission était le journaliste sportif Juanma Castaño et lorsqu’on les a interrogés sur les entretiens qu’ils ont le moins réussi à décrocher au cours de leur carrière professionnelle, le nom de l’entraîneur portugais est apparu.. : « Ne me parlez pas de Mourinho, c’est un menteur…. ».

Le présentateur de l’émission télévisée a expliqué qu’à ce stade. Justin Bieber était invité à l’émission un jour et la fille de Mourinho et un ami voulaient être là en direct : « Justin Bieber est venu dans l’émission et les gradins peuvent accueillir 120 personnes, mais il y a eu environ 20 000 demandes pour venir le voir.

Pablo Motos a essayé de profiter de la possibilité qui lui était offerte, comme il l’explique : « Ensuite, on me dit que la fille de Mourinho et un ami veulent venir sur le plateau, mais je leur dis qu’il n’y a pas de place. Mais Mourinho, je ne sais pas comment, a eu mon numéro de téléphone et m’a dit qu’un père ferait n’importe quoi pour sa fille. Je lui ai proposé de lui offrir les deux billets s’il venait au spectacle. Il m’a proposé un joueur, mais je lui ai dit que je le voulais. Et il m’a cloué.

A lire aussi  Le Betis veut pêcher le Barça

Gênant

Tel que révélé par Pablo Motos à l’approche de la date convenue pour l’entretien avec l’entraîneur portugais, ce dernier a cessé de répondre aux appels téléphoniques. et même le téléphone portable à partir duquel Mourinho l’avait appelé a disparu. Le présentateur est visiblement agacé : « C’est une chose qu’il vous trompe et une autre qu’il laisse une équipe de 140 personnes en plan parce que 48 heures avant, quand il n’a pas répondu aux appels sur le téléphone portable d’où il m’a appelé et qu’il a cessé de fonctionner, je l’ai prévenu ; il n’a même pas dit qu’il ne venait pas et qu’il m’avait trompé. C’est un menteur et j’en ai assez de Mourinho ».

Auteur/autrice