La transition écologique alloue 10,8 millions d’euros à 20 entreprises pour la modernisation de leur flotte

MADRID, 3 nov. (CALPA PARIS) –

Le ministère de la Transition écologique et du Défi démographique a alloué 10,8 millions d’euros à 22 projets de rénovation et d’électrification de flottes – des cyclomoteurs aux camionnettes – dans le cadre de la résolution finale du deuxième appel du programme  » Moves fleets « , qui vise à moderniser leurs flottes.

Au total, les deux appels Moves Fleets ont alloué près de 24 millions d’euros à plus de 13 000 véhicules et bornes de recharge pour stimuler l’électrification des flottes de véhicules légers, financés par des fonds européens de nouvelle génération dans le cadre du plan de relance, de transformation et de résilience (PRTR).

Le programme Moves Flotas est géré par l’Instituto para la Diversificación y el Ahorro de la Energía (IDAE) et ses candidats comprennent diverses entreprises de toute l’Espagne possédant un grand nombre de véhicules.

Plus précisément, dans le cadre de ce deuxième appel à candidatures, des fonds ont été accordés pour l’achat de 6 389 véhicules et l’installation de 967 points de recharge. Par territoire, la plupart des dossiers bénéficiaires correspondent à la Communauté de Madrid (17). En outre, il y a deux projets au Pays Basque, un en Castille et Léon, un en Catalogne et un dans la Communauté de Valence.

Parmi les bénéficiaires figurent de grandes entreprises telles qu’Iberia, Telefónica, Hertz, Airbus, ainsi que quelques entités et entreprises publiques, telles que ADIF, Aena et Correos.

Une fois ce deuxième appel à candidatures résolu, MITECO signale qu’après avoir constaté l’intérêt croissant, l’IDAE est en train d’analyser les candidatures reçues pour la troisième édition du même programme, dont la date limite d’inscription était fixée au mois d’octobre dernier.

A lire aussi  Caravelo lève 3,5 millions ¤ lors d'un tour de table mené par Samaipata

Les projets présentés incluent des demandes d’acquisition de véhicules électriques ou à pile à combustible pour remplacer les véhicules à combustion, le développement d’infrastructures de recharge de batteries pour les nouvelles flottes dans les installations de l’entreprise, l’acquisition ou l’adaptation de systèmes de gestion pour numériser le contrôle des itinéraires et l’amélioration de la formation des conducteurs pour faciliter la transition vers l’électrification de la flotte.

Auteur/autrice