Ancelotti : du « penalty inventé » à l’interdiction de parler des arbitres parce qu’ils le suspendent

Le Les plaintes du Real Madrid contre les arbitres La conférence de presse tenue par Carlo Ancelotti avant le match de Ligue des champions à l’Estadio Municipal de Braga lundi a connu un nouveau chapitre de surréalisme.

Bien que l’entraîneur ait commencé par dire que « je dois me concentrer sur mon équipe et laisser l’arbitrage aux arbitres, qui sont les juges », il a fini par laisser une phrase qui sera difficile à comprendre loin du madridismo.

« Nous avons parfois été lésés, mais je n’ai pas la liberté d’expression pour parler des arbitres, car si je dis ce que je pense, je serai suspendu. Et je veux travailler, profiter des émotions que me procurent les matchs. En ce sens, Je ne suis pas libre de répondre aux questions« .

Une déclaration qui montre clairement que l’entraîneur italien a oublié le chapitre qu’il a joué l’année dernière, après un match nul contre Gérone. A l’époque, Ancelotti n’avait pas hésité à infliger un penalty au point de souligner que « Il n’a tout simplement pas touché le ballon de la main, il l’a touché à la poitrine. Ils ont inventé, c’est deux points en moins »..

Ancelotti et Xavi se saluent avant un clasico entre le Real Madrid et le FC Barcelone. EFE


Cette déclaration n’a pas été sanctionnée, bien qu’il y ait eu un précédent similaire avec le joueur valencien José Luis Gayà, qui a été sanctionné de quatre matches pour la déclaration suivante après un match contre Osasuna : « C’est un peu la tendance que nous avons eue cette saison, ils doivent l’avertir du penalty très clair, comme cela nous arrive cette année, que l’arbitre l’a vu et qu’il n’a pas voulu le siffler, mais nous nous battrons pour tout ».

A lire aussi  Pincement financier pour le Barça

Un autre précédent avec Xavi

Après la chaleur d’un match contre Getafe qui s’est achevé sur le score de 0-0, Xavi Hernándezqui a également été expulsé, s’est présenté à la conférence de presse avec son « fusil chargé » et a tiré sur les arbitres : « Pour moi, le handball est inventé. Le handball est inventé ». Une fois de plus, le collectif de l’arbitre a été mis en cause et, comme pour Ancelotti, sans sanction.. Et malgré tout cela, Ancelotti soutient maintenant qu’il ne peut pas parler parce qu’il est sanctionné, ce qui ne s’est produit que dans un seul des trois cas précédents, et pas exactement avec lui.

Auteur/autrice