De la Fuente : « J’apprécie ces joueurs. Ils sont insatiables ».

Luis de la Fuente, le sélectionneur national espagnol, a déclaré vendredi après la victoire historique (1-7), la deuxième plus grande victoire à l’extérieur de l’Espagne de tous les temps, que « le triomphe est le fruit d’un groupe avec de l’ambition, du travail acharné et bien fait ». « Ils sont insatiables », a-t-il ajouté.

Heureux, souriant, l’entraîneur de La Rioja est apparu après le festival du beau jeu espagnol.. « Nous avons joué au football pendant tout le match, la Géorgie a une grande génération, nous avons gagné sur un terrain difficile », , a-t-il ajouté.

« Je donne de la valeur à ces footballeurs. Ils sont insatiables. La Coupe des Nations nous a rapprochés, elle nous a rendus beaucoup plus humains. En plus d’être de merveilleux footballeurs, ce sont des gens formidables ».Il a déclaré lors de la conférence de presse d’après-match.

Question posée par Lamine Yamal, De la Fuente a fait l’éloge de son attitude. « Il s’est intégré à ce groupe, à cette famille, il a été phénoménal. « Nous célébrons le fait que les jeunes et les vétérans forment une équipe, une grande équipe et qu’avec cette mentalité, nous pouvons atteindre nos objectifs.

Luis de la Fuente a reconnu que les blessures de Dani Olmo et Marco Asensio ont été la note négative de la journée.. « Je donnerais tout pour qu’ils n’aient rien. Ils seront testés demain pour voir l’étendue, c’est compliqué car ils seront au prochain match mardi.

Les polémiques de la semaine, suite à l’affaire Rubiales, sont revenues sur le devant de la scène et à la question de savoir comment elles avaient affecté le groupe, il a répondu. « Le football est comme ça, j’aime parler de football mais je suis prêt à tout. Je suis confiant, j’ai un encadrement qui est infatigable, mes joueurs sont formidables, avec ces arguments je n’abandonnerai jamais. »Il a souligné lorsqu’on l’a interrogé sur les turbulences qu’il avait connues.

A lire aussi  Le Celta survit à la poussée d'Alavés (1-1)

Sur le rôle des Marco Asensio blessé aujourd’hui, De la Fuente n’a pas tari d’éloges sur le joueur majorquin. « Je le connais depuis toujours, Marco a juste besoin d’amour et qu’on le laisse être Marco. Il travaille dur et je suis content de lui. Il se sent à l’aise, il est apprécié, il joue à l’aise et je suis content de ses performances, a-t-il déclaré.

Lorsqu’on lui a demandé s’il se sentait soutenu et si le large triomphe d’aujourd’hui était important pour l’avenir, il a commenté. « Il était important de gagner, la victoire apporte le calme, la tranquillité d’esprit. Nous vivons dans une bulle, loin du bruit, que nous ne pouvons pas contrôler. Je sais comment fonctionne ce monde. On essaie toujours de gagner« , a-t-il déclaré.

Fabian. Un autre des noms espagnols de l’exposition. Solide performance. « Je le connais depuis qu’il a 16 ans. Il sait ce que j’attends de lui. Il est très bon, je l’encourage toujours, il a un potentiel extraordinaire ».

Auteur/autrice