Guerre en Belgique : Courtois répond aux remarques de l’entraîneur

Thibaut Courtois s’est dit déçu que le sélectionneur belge Domenico Tedesco ait expliqué que son départ du camp d’entraînement après le match contre l’Autriche était dû à un problème de genou et non pas au fait qu’il était contrarié de ne pas être capitaine pour ce match.

Dans une déclaration, Courtois, qui a joué son 100e match pour les Diables Rouges contre l’équipe d’Europe centrale, a admis qu’il avait été surpris d’entendre le sélectionneur dire, lors de sa conférence de presse d’avant-match contre l’Estonie, qu’il avait fait des erreurs. « un compte-rendu partial et subjectif d’une conversation privée ». que qu’ils avaient.

« Je tiens à préciser que ce n’est ni la première ni la dernière fois que je parle à un entraîneur des problèmes du vestiaire, mais c’est la première fois que quelqu’un décide d’en parler publiquement. J’en suis profondément déçu, mais je tiens à préciser que les évaluations de l’entraîneur ne correspondent pas à la réalité », a déclaré le gardien de but mdridista.

Tedesco a déclaré qu’il était surpris par le départ de Courtois et a expliqué qu’en mars, il avait été décidé que Kevin de Bruyne serait le capitaine et que Lukaku et Courtois, à égalité, seraient les vice-capitaines, et qu’ils avaient discuté du fait que l’attaquant porterait le brassard contre l’Autriche et le gardien contre l’Estonie.

Il a également déclaré qu’après l’affrontement du week-end dernier, le gardien lui avait dit qu’il était contrarié et qu’il allait partir, et qu’après tout cela, il devrait parler au madridista dans un avenir proche. « Pour moi, rien n’a changé, mais il a pris une décision difficile », a ajouté l’entraîneur, qui a insisté sur le fait qu’il l’apprécie en tant que gardien de but et en tant que personne et qu’il entretient de bonnes relations avec lui.

A lire aussi  L'Athletic Club signe l'un des jeunes talents de l'académie de Liverpool

Courtois explique que lors de cette conversation, il lui a demandé de  » pas pour un bénéfice direct, mais d’expliquer et de prendre des décisions pour éviter des situations qui nous ont été préjudiciables dans le passé, en recherchant toujours le bénéfice général « . Etre ou ne pas être capitaine de de l’équipe nationale n’est pas un caprice ou une décision aléatoire, elle doit être la sienne et c’est ce que j’ai essayé de lui faire comprendre. Malheureusement, je n’ai pas réussi à atteindre mon objectif, a-t-il déclaré.

« J’insiste sur le fait qu’en aucun cas je n’ai exigé quoi que ce soit et que j’ai parlé à mon coéquipier Romelu Lukaku pour clarifier toutes les circonstances liées à cette situation. » a déclaré Courtois, qui tient également à préciser qu’il n’a pas eu à subir de pressions de la part de l’équipe nationale. « aucune discussion sur un sujet similaire avec aucun coéquipier, comme on l’a prétendu ».

Il a également précisé qu’il avait subi « un contrôle pour un problème au genou droit ». « L’équipe médicale de mon club et de l’équipe nationale ont été en contact et ont examiné tout le matériel correspondant pour prendre la décision de quitter le camp d’entraînement », conclut Courtoi

Auteur/autrice