Le Manchester City de Guardiola s’en tient à Rubiales ?

Finalement, et après quelques semaines pendant lesquelles il s’est accroché à son poste avec tout ce qu’il pouvait, Rubiales a démissionné de son poste de président de la Fédération Royale de Football. Il l’a fait lors d’une interview avec Piers Morgan à la télévision anglaise, et curieusement après avoir annoncé haut et fort qu’il ne démissionnerait pas lors de l’assemblée de la RFEF.provoquant une ovation.

C’est justement un club anglais, et pas n’importe lequel, qui a fait un clin d’œil au célèbre discours de Rubiales dans lequel il répétait « Je ne vais pas démissionner ». à plusieurs reprises et avec une véhémence croissante. C’est Manchester City dans son l’annonce du renouvellement de l’un de ses capitaines. et dont on dit qu’il va quitter l’Etihad cette saison, Kyle Walker. Le latéral anglais était fortement pressenti pour rejoindre le Bayern Munich, tout comme son compatriote Harry Kane, mais il est finalement resté dans l’équipe de Guardiola jusqu’en 2026 au moins sous les couleurs « bleu ciel ».

Dans la vidéo d’annonce, on voit le défenseur de Sheffield faire un discours devant ses coéquipiers. Un discours dans lequel il fait savoir que « Je ne pars pas ».c’est-à-dire « Je ne pars pas ». Une phrase qu’il répète trois fois, chaque fois avec plus de force, et la dernière fois avec un cri puissant qui ne va peut-être pas jusqu’au bout. Une scène qui rappelle inévitablement l’épisode vécu par Rubiales lors de son célèbre discours dans lequel il annonçait « je ne vais pas démissionner », pour finalement démissionner quelques jours plus tard.

A lire aussi  L'Espagne historique remporte la Ligue des Nations

Auteur/autrice