L’épidémie de ruptures du ligament croisé : 18 blessures entre la Primera et la Segunda División

La chute de Gavi, qui s’est gravement blessé lors du match de l’Espagne contre la Géorgie dimanche, vient s’ajouter à la liste des joueurs de Primera et Segunda División souffrant d’une rupture du ligament croisé : jusqu’à 18 joueurs sont à l’infirmerie pour un mal qui semble être un fléau.

Gavi sera confronté à un long chemin de redressement que d’autres ont déjà entamé. Pendant près de huit mois, il passera par différentes phases de l’une des pires blessures qu’un footballeur puisse subir. Une fois opéré, le milieu de terrain du FC Barcelone devra digérer le fait qu’il manquera le reste de la Liga, les Jeux Olympiques et le Championnat d’Europe.

Mentalement, ce sera difficile pour un homme aussi compétitif que Gavi, mais il pourra s’appuyer sur l’expérience d’un grand nombre de joueurs qui vivent actuellement une situation similaire. Certains viennent de commencer leur épreuve, d’autres voient déjà la lumière au bout du tunnel. Chaque cas est différent, mais tous ont en commun la difficulté de devoir mettre leur profession entre parenthèses pendant une longue période.

Sur les deux catégories, selon les données de BeSoccer, le club le plus touché est Oviedo. Le club asturien a trois joueurs à l’infirmerie pour de graves problèmes de genou. Il s’agit de Rodrigo Tarín, Álex Millán et Mario Hernández.. Seul le premier, blessé en mars 2023, est dans la phase finale de sa convalescence. Il lui reste peu de temps de récupération, tandis que ses deux coéquipiers, blessés respectivement en juillet et en septembre, ont encore un long chemin à parcourir.

A lire aussi  Cyle Larin devient le quatrième renfort de Majorque

En Primera División, Real Madrid, Villarreal, Atlético et Getafe sont les plus touchés. Tous ont deux joueurs blessés aux croisés. L’équipe de Carlo Ancelotti était privée de Thibaut Courtois et d’Éder Militao en début de saison.

Le gardien belge s’est gravement blessé lors de la pré-saison et le défenseur brésilien a chuté lors du premier match contre l’Athletic. Le club a dû recruter Kepa Arrizabalaga pour couvrir le poste de gardien de but, et a opté pour les joueurs dont il disposait en défense pour pallier l’absence de Militao.

Villarreal travaille sur le récent drame de Yeremy Pino, blessé lors de la dernière journée, et s’attaque à la fin de la blessure de Francis Coquelin, touché depuis février 2023 aux ligaments croisés du genou droit. Le Français effectue déjà des entraînements collectifs et son retour est proche.

Reinildo Mandava et Vitolo sont blessés pour l’Atlético de Madrid. Diego Simeone compte les jours avant que le Mozambicain, qui s’est blessé au ligament croisé antérieur du genou droit fin février lors d’un derby contre le Real Madrid, ne revienne sur les terrains. Il est maintenant dans la dernière ligne droite pour mettre fin à son calvaire. Il s’entraîne avec beaucoup d’intensité et son retour est imminent.

Vitolo, qui ne compte pas pour Simeone, a un contrat avec le club rouge et blanc et est un autre joueur de l’Atlético gravement blessé. En mai 2023, il est entré à l’infirmerie pour une blessure au genou droit, avec une indisponibilité estimée entre huit et dix mois.

Getafe compte également deux blessés graves. Enes Ünal et Mauro Arambarri. Le premier s’est cassé la jambe à la fin de la saison dernière et, après avoir été opéré, a entamé une convalescence qui s’achèvera fin janvier. Le président du club, Ángel Torres, a annoncé qu’il espérait récupérer son meilleur attaquant d’ici là. Il sera une bonne recrue hivernale pour les Bleus et Blancs.

A lire aussi  Deux jeunes joueurs de Madrid accusés d'avoir diffusé une sex-tape décident de ne pas témoigner

Il faudra être plus patient avec Arambarri. Le phare du milieu de terrain azulón s’est blessé alors qu’il revenait d’une autre blessure à la cheville qui l’avait tenu à l’écart pendant pratiquement toute la saison dernière. Il s’est blessé il y a cinq jours lors du match contre le Betis et sera indisponible pendant huit mois. Son retour à l’infirmerie a été une pilule amère à avaler pour le milieu de terrain uruguayen.

Girona, leader de la LaLiga EA Sports, n’est pas non plus épargné par le fléau des ligaments croisés. Toni Villa a notamment été victime d’une rupture du ligament collatéral externe en avril 2023. Sa convalescence devait durer entre dix et douze mois. Il devra encore patienter.

Alexsandar Sedlar est le dernier blessé de la Primera División. Alavés était privé du défenseur serbe il y a deux journées. Après le match, il a été confirmé qu’il souffrait d’une rupture du ligament croisé de la jambe gauche et d’une déchirure partielle du ménisque interne.

Sedlar est l’avant-dernier blessé de la Primera División en raison d’une grave blessure au genou. José León (Tenerife), Rubén Pulido (Huesca), Esteban Saveljich (Burgos) et Miguel Baeza (Mirandés) complètent la liste des 18 joueurs souffrant de la maladie du croisé en première et deuxième divisions.

Lésions actives des croisés en Primera et Segunda División.

  • Rodrigo Tarín – Oviedo

  • Álex Millán – Oviedo

  • Mario Hernández – Oviedo

  • Thibaut Courtois – Real Madrid

  • Éder Militao – Real Madrid

  • Reinilido Mandava – Atlético de Madrid

  • Vitolo – Atlético de Madrid

  • Mauro Arambarri – Getafe

  • Enes Ünal – Getafe

  • Francis Coquelin – Villarreal

  • Yeremy Pino – Villarreal

  • Gavi – Barcelone

  • Alexandar Sedlar – Alavés

  • Toni Villa – Girona

  • José León – Tenerife

  • Rubén Pulido – Huesca

  • Esteban Saveljich – Burgos

  • Miguel Baeza – Mirandés

Auteur/autrice