Nouvelle déclaration des joueurs : « Ils ne peuvent pas nous demander de venir ».

Les joueuses de l’équipe nationale féminine espagnole ont fait une déclaration publique et collective sur leurs réseaux sociaux à la suite de l’appel inattendu lancé par le Montse Tomé. Le nouveau sélectionneur a convoqué quinze des 23 champions du monde, Sans Jenni Hermoso et avec Mapi León et Patri Guijarrodeux des joueurs qui ont décidé de ne pas aller à la Coupe du Monde dès le début.

Les footballeuses qui continuent à revendiquer « changements structurels » à la Fédération Royale Espagnole de Football (RFEF) au-delà de la démission de Luis Rubiales et le licenciement de Jorge Vilda ont souligné leur intention de ne pas être appelés par Tomé. Les joueurs ont fait allusion au communiqué du 15 septembre dans lequel ils ont annoncé leur décision.

A l’heure actuelle, on ne sait pas ce que feront les joueurs qui ont été appelés en équipe nationale mais qui ont signé le communiqué des 39, puisqu’ils ont été exposés à la trahison de l’équipe nationale. une sanction sévère par la RFEF, comme l’indique le rapport de la Loi sur le sport. La réaction des joueurs, qui ont reçu la liste avec étonnement en début d’après-midi, s’est traduite par une note qu’ils ont publiée ce lundi soir dans laquelle ils répondent à la liste du nouvel entraîneur, mais ne précisent pas s’ils seront présents au camp d’entraînement. Une préparation qui est prévue dans la Communauté Valencienne, plus précisément à Oliva, à partir de mardi après-midi.

D’autre part, les joueurs disent que « l’appel n’a pas été fait en temps et en forme ». et ils comprennent que « le RFEF n’est pas en mesure d’exiger que nous allions au RFEF ». Ils ajoutent également qu’ils doivent « d’étudier les éventuelles conséquences juridiques auxquelles le RFEF les expose ».

Voici la déclaration des joueuses de l’équipe nationale féminine :

« Les joueuses de l’équipe nationale féminine senior de football souhaite déclarer, suite à la convocation et à la conférence de presse du nouveau sélectionneur national, Montse Tomé, ce qui suit : Ce qui a été exprimé dans notre communiqué du 22 septembre 2023, qui indique clairement et sans aucune option pour une autre interprétation notre ferme volonté de ne pas être appelé pour des raisons justifiées. Ces déclarations restent pleinement en vigueur.

Dans les jours qui suivent ce communiqué, nous tenons à informer le public que rien de différent n’a été transmis à aucun membre de la RFEF, et nous demandons donc expressément que les informations transmises publiquement soient rigoureuses.

En tant que joueurs professionnels d’élite et après tout ce qui s’est passé aujourd’hui, nous demandons expressément que l’information transmise au public soit rigoureuse, nous étudierons les éventuelles conséquences juridiques auxquelles la RFEF nous expose. en nous inscrivant sur une liste dont nous avions demandé à ne pas être appelés pour des raisons déjà expliquées publiquement et plus en détail à la RFEF, et ainsi prendre la meilleure décision pour notre avenir et notre santé.

Il nous semble pertinent de souligner, à cet égard, que la convocation n’a pas été faite en temps et en forme, conformément à l’art. 3.2 de l’annexe I du Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs de la FIFA, de sorte que nous comprenons que la RFEF n’est pas en mesure de nous obliger à y assister. Nous regrettons une fois de plus que notre Fédération nous ait placés dans une situation que nous n’aurions jamais souhaitée ».

A lire aussi  Deuxième défaite consécutive pour Séville en Allemagne (3-1)

Auteur/autrice