33 % de la population espagnole a plus de 55 ans et ces personnes représentent un travailleur indépendant sur trois, selon Mapfre.

L’étude de l’assureur indique que le Pays basque est la communauté la mieux adaptée à ce secteur de la population.

MADRID, 21 juil. (CALPA PARIS) –

La population âgée de plus de 55 ans augmente en Espagne pour représenter 33% du total, et compte 1 indépendant sur 3 dans le pays, selon le classement des territoires de l’économie senior 2022 d’Ageingnomics de la Fondation Mapfre.

En ce sens, le Pays basque est la communauté autonome qui possède le plus de ressources, de services et de niveau de participation des plus de 65 ans, un groupe de 16 millions de personnes en Espagne.

Viennent ensuite la Castille et Léon et la Navarre, qui sont les régions les mieux préparées et les plus à même d’offrir davantage d’opportunités à cette catégorie de la population espagnole.

Le rapport précise toutefois que toutes les communautés autonomes n’offrent pas les mêmes conditions et opportunités aux personnes de plus de 55 ans en termes d’emploi, d’accès aux services sociaux et de santé et de nombre de résidences et de centres de jour, entre autres.

Il existe également des différences par rapport à d’autres indicateurs, tels que l’espérance de vie, l’âge moyen de la retraite, le montant moyen de la pension et le nombre de maires et d’électeurs âgés de plus de 55 ans.

LE PAYS BASQUE EST LA COMMUNAUTÉ DONT LA PENSION MOYENNE EST LA PLUS ÉLEVÉE.

Dans ce sens, la pension moyenne et l’âge moyen de la retraite ont augmenté dans cette édition du rapport, ce qui reflète une augmentation de la participation des seniors au marché du travail.

A lire aussi  Les travailleurs d'UPS ratifient un nouvel accord qui évite la grève

En ce qui concerne la pension de retraite moyenne, c’est au Pays basque qu’elle est la plus élevée, avec 1 537 euros, suivi des Asturies, avec 1 502 euros, et de Madrid, avec 1 457 euros. Au niveau national, la moyenne espagnole passe de 1 196 euros à 1 254 euros dans cette deuxième édition.

Les îles Baléares (63,4), la Navarre (63) et La Rioja (63) enregistrent l’âge moyen de départ à la retraite le plus élevé ; et, bien que l’ordre varie, les régions les plus couvertes par les régimes de retraite individuels restent les mêmes : Madrid (1 384 917), la Catalogne (1 354 534) et l’Andalousie (1 143 849).

DANS LE NORD, LA POPULATION ÂGÉE EST PLUS NOMBREUSE ET L’ESPÉRANCE DE VIE PLUS LONGUE.

Les régions du nord de l’Espagne : Asturies (43,1%), Castille et Léon (41,8%) et Galice (40,5%) occupent les trois premières places des régions comptant le plus grand nombre de personnes âgées de plus de 55 ans.

De même, ce secteur de la population a augmenté dans tout le pays, montrant une tendance à la hausse du vieillissement de la population, souligne le rapport. Plus précisément, le pourcentage de personnes âgées de plus de 55 ans a augmenté d’un demi-point en 2022 au niveau national, passant de 33,37 % à 33,98 %.

L’espérance de vie est un autre facteur qui augmente, aussi bien dans la moyenne nationale (de 82,14 à 82,70 ans) que dans la plupart des communautés, à l’exception des Baléares, des Canaries, de Valence, de Murcie et de l’Andalousie, où elle diminue de manière significative.

A lire aussi  Le PIB augmente de 0,3 % au troisième trimestre, soit un dixième de point de pourcentage de moins, et modère sa croissance annuelle à 1,8 %.

Pour leur part, la Communauté de Madrid (84,63 ans), la Navarre (84,28) et la Castille et Léon (83,93) sont les communautés autonomes où l’espérance de vie est la plus élevée.

Si l’on considère l’espérance de vie en bonne santé, c’est-à-dire le nombre moyen d’années qu’une personne est censée vivre en l’absence de limitations fonctionnelles ou de handicaps depuis sa naissance, les îles Baléares (80,3), le Pays basque (80,28) et l’Estrémadure (80,21) sont en tête de liste.

En ce qui concerne le nombre moyen d’années qu’une personne peut espérer vivre à partir de 65 ans, Madrid se distingue avec 22,25 ans, suivie de la Navarre (22) et de Castille et Léon (21,87).

Madrid, en ce sens, se place comme la communauté avec la population qui vit le plus longtemps et avec l’espérance de vie la plus élevée à partir de 65 ans, faisant un bond significatif par rapport à la première édition du rapport, dit le centre de recherche du Groupe Mapfre.

LES ÎLES BALÉARES ET MADRID, AVEC PLUS D’OPPORTUNITÉS POUR LES SENIORS

Le taux d’activité de la population de plus de 55 ans a également augmenté au niveau national, notamment de plus d’un point et demi de pourcentage par rapport à l’édition précédente (29,31 contre 27,55 %).

Les îles Baléares (34,44 %) sont la communauté autonome qui a la plus grande capacité à générer des opportunités d’emploi pour les personnes âgées. Madrid (33,54%) est en deuxième position et Murcia reste en troisième position (31,23%).

D’autre part, les régions ayant le taux d’emploi le plus élevé parmi la population âgée sont Castille et Léon (24,9%), Asturies (23,4%) et le Pays basque (22,75%), ce qui les place à égalité par rapport à l’édition précédente. La moyenne nationale a également augmenté de près d’un point de pourcentage, passant de 19,3 % à 20,24 %.

A lire aussi  M. Gómez affirme que le gouvernement est attentif à d'éventuelles pénuries alimentaires, mais qu'il "n'envisage pas" un tel scénario.

En revanche, les régions présentant les taux de chômage des seniors les plus bas sont la Navarre (6,44%), le Pays Basque (7,02%) et l’Aragon (7,55%).

L’ANDALOUSIE, OÙ TRAVAILLENT LA PLUPART DES SENIORS INDÉPENDANTS.

L’Andalousie est en tête des communautés qui comptent le plus de travailleurs indépendants seniors parmi leur population, avec un total de 95.090, suivie de la Catalogne, avec 94.105, et de Madrid, avec 66.846. Au niveau national, le nombre de travailleurs de ce régime âgés de plus de 55 ans a augmenté de 14 758 entre les deux éditions.

DÉPUTÉS, CONSEILLERS MUNICIPAUX ET MAIRES PRINCIPAUX

Les communautés autonomes de la moitié nord du pays, ainsi que la région de Murcie et l’Andalousie, sont les territoires où le taux de représentation des seniors dans la participation publique est le plus élevé.

En ce sens, les localités ayant le pourcentage le plus élevé de députés seniors sont Castilla y León (39,51%), Murcie (38,64%) et La Rioja (36,36%), toutes en augmentation de sept points par rapport à l’édition précédente. L’Andalousie, quant à elle, tombe en huitième position, avec près de six points de moins, soit 22,94 %.

Au niveau national, le nombre de députés de plus de 55 ans dans les parlements régionaux a augmenté, passant de 340 (26,78 %) à 383 (30,37 %).

D’autre part, l’Aragon et le Pays basque (75%) sont à nouveau en tête du classement des régions ayant le plus de conseillers seniors au sein de leur gouvernement, suivis par la Castille et Léon (66,67%).

Auteur/autrice