ASML gagne 52% de plus sur l’année jusqu’en septembre, mais les commandes chutent au troisième trimestre

MADRID, 18 oct. (CALPA PARIS) –

ASML, le fabricant néerlandais de machines de lithographie pour la création de puces électroniques, a enregistré un bénéfice net de 5,791 millions d’euros au cours des neuf premiers mois de 2023, soit une amélioration de 52% par rapport au résultat affiché par la multinationale au cours de la même période de l’année dernière.

Le chiffre d’affaires d’ASML au mois de septembre s’est élevé à 20 321,5 millions d’euros, en hausse de 37,8% par rapport à l’année précédente, dont une augmentation de 52,2% des ventes de nouveaux systèmes à 16 256 millions d’euros, tandis que la fourniture de services a enregistré des revenus de 4 065 millions d’euros, en hausse de 0,1%.

Entre juillet et septembre, le bénéfice net de la société a augmenté de 11,3 % par rapport au troisième trimestre 2022, pour atteindre 1,893 milliard d’euros, tandis que les ventes ont totalisé 6,673 milliards d’euros, en hausse de 15,5 %.

Parallèlement, ASML a déclaré que les commandes reçues entre janvier et septembre s’élevaient à 10,854 milliards, soit 55,4% de moins que pour la même période en 2022, y compris une baisse de 70,8% en glissement annuel pour le chiffre du troisième trimestre, à 2,602 milliards, soit 42,2% de moins que le chiffre du deuxième trimestre.

 » L’industrie des semi-conducteurs est actuellement en fin de cycle et nos clients s’attendent à ce que le point d’inflexion soit visible d’ici la fin de l’année, car ils restent incertains quant à la forme de la reprise de la demande dans l’industrie. Nous nous attendons donc à ce que 2024 soit une année de transition », a déclaré Peter Wennink, président et CEO d’ASML.

A lire aussi  Les prix des carburants ont augmenté pour la onzième semaine et ont progressé de 16 % depuis juillet.

L’entreprise néerlandaise adoptera donc un point de vue plus conservateur et s’attend à ce que son chiffre d’affaires soit similaire à celui de 2023, tout en soulignant que 2024 sera une année importante pour se préparer à la croissance significative attendue en 2025.

« Nous prévoyons que les ventes nettes au quatrième trimestre se situeront entre 6,7 et 7,1 milliards d’euros, avec une marge brute comprise entre 50 et 51 % », a déclaré M. Wennink.

ASML confirme ainsi ses prévisions de forte croissance pour 2023 avec une augmentation du chiffre d’affaires net d’environ 30% et une légère amélioration de la marge brute par rapport à 2022.

Auteur/autrice