Au total, 1 760 personnes postulent aux offres d’emploi de Renfe dans le domaine de la fabrication et de la maintenance.

MADRID, 20 mai (CALPA PARIS) –

Ce matin, 1 760 personnes se sont présentées aux examens d’entrée pour l’offre publique d’emploi (OPE) que Renfe a convoquée pour 2023 dans le but d’incorporer 300 nouveaux opérateurs dans le domaine de la fabrication et de la maintenance.

Les épreuves, qui se sont déroulées à Madrid et à Barcelone, consistaient en un test psychotechnique et un test de connaissances sur la maintenance ferroviaire, comprenant une partie spécifique en fonction de la spécialité et une autre partie commune à toutes les spécialités. Les candidats ont répondu aux exigences spécifiques détaillées dans l’appel à candidatures, qui peut être consulté sur le site web de l’opérateur.

Sur les 300 postes à pourvoir, 270 sont nationaux et 30 pour la Catalogne, et correspondent à différentes spécialités : 167 postes d’ajusteurs-monteurs (dont 20 pour la Catalogne), 75 en électricité-électronique (dont 10 pour la Catalogne), 30 en machines-outils, et 8 en fournitures.

Au total, Renfe a lancé une offre publique d’emploi pour 2023 qui permettra à 1 250 travailleurs de rejoindre les effectifs de Renfe : 500 nouveaux opérateurs commerciaux débutants, 450 machinistes débutants et 300 opérateurs de fabrication et de maintenance débutants.

Tous les emplois inclus dans l’OPE auront pour référence les conditions de travail et de rémunération établies dans la convention collective du groupe Renfe.

Auteur/autrice

A lire aussi  Le PIB du Royaume-Uni a augmenté de 0,1% au cours du premier trimestre