CVS Health fait plus que tripler ses bénéfices de janvier à septembre pour atteindre 6 milliards de dollars

MADRID, 1 nov. (CALPA PARIS) –

CVS Health a réalisé un bénéfice net de 6,321 milliards de dollars (6.001,5 millions d’euros) sur les neuf premiers mois de l’année, soit plus du triple (+216,8%) du bénéfice de 1,995 milliard de dollars (1.894,2 millions d’euros) enregistré sur la même période de 2022, selon les comptes publiés mercredi par la société spécialisée dans l’assurance santé et les pharmacies.

Le chiffre d’affaires total a atteint 263,963 milliards de dollars (250,311 milliards d’euros) sur l’année écoulée en septembre, en hausse de 10,62% sur un an, et le bénéfice d’exploitation a atteint 10,37 milliards de dollars (9,834 milliards d’euros), en hausse de 141,4% sur un an.

La société a enregistré un bénéfice net de 2,265 milliards de dollars (2,147 milliards d’euros) au troisième trimestre de cette année, comparé au « rouge » de 3,399 milliards de dollars (3,223 milliards d’euros) obtenu à la même période de 2022.

Parallèlement, les ventes totales ont augmenté de 8,605 milliards de dollars (8,161 milliards d’euros) par rapport à la même période de 2022, atteignant 89,764 milliards de dollars (85,137 milliards d’euros).

En ce qui concerne le reste de l’année, la société a confirmé sa prévision d’un bénéfice ajusté par action compris entre 8,50 et 8,70 dollars (8,06 et 8,25 euros).

« Malgré un environnement commercial difficile, nous continuons à nous adapter aux besoins changeants de nos consommateurs en connectant nos capacités de prestation de soins dans les communautés à travers le pays, en élargissant l’accès aux soins et en réduisant les coûts », a déclaré Karen S. Lynch, présidente-directrice générale de CVS Health.

A lire aussi  Selon Fotocasa, la moitié des Espagnols ne prévoient pas d'acheter un logement à court ou à long terme.

Dans le même ordre d’idées, la société d’assurance maladie et de pharmacie a annoncé en août dernier qu’elle allait procéder à un ajustement de ses effectifs qui concernera environ 5 000 emplois sur un effectif d’environ 300 000 personnes, dans le but de réduire les coûts de l’entreprise.

La société a déclaré mercredi que « pour les neuf mois se terminant le 30 septembre 2023, les coûts de restructuration comprennent également des indemnités de départ et des coûts liés au personnel, ainsi que des charges de dépréciation d’actifs ».

Auteur/autrice