Kindelán (AEB) est en faveur d’un accompagnement de la décarbonisation, car « la facilité est de ne financer que le vert ».


Archive – La présidente de l’AEB, Alejandra Kindelán, donne une conférence de presse après l’assemblée générale de l’AEB, au Beatriz Madrid, le 17 avril 2023, à Madrid (Espagne). Au cours de la conférence de presse, Alejandra Kindelán a prononcé un discours sur les thèmes suivants – Alejandro Martínez Vélez – Europa Press – Archive

MADRID, 30 mai (CALPA PARIS) –

La présidente de l’Association bancaire espagnole (AEB), Alejandra Kindelán, a affirmé que le travail des banques devrait être d’accompagner les entreprises dans la décarbonisation, car « la facilité est de ne financer que ce qui est vert ».

La présidente de l’association patronale du secteur bancaire estime que le véritable « défi » consiste pour les banques à s’impliquer avec les entreprises dans la réduction des émissions, car les banques espagnoles se distinguent déjà dans le monde entier par leur financement de projets verts.

« Nous devons tous penser à cette transition plutôt qu’à la photo fixe », a souligné M. Kindelán lors de son discours à l’occasion d’un événement organisé par la Fondation Seres.

Le président a également souligné le « rôle intrinsèquement social » de la banque, qui se consacre au « financement, à l’accompagnement et au soutien des projets » des familles et des entreprises. « Nos banques se trouvent aujourd’hui dans une situation très favorable, avec une solidité financière et une rentabilité qui se conjuguent avec cette sensibilité sociale et la capacité de faire face aux défis auxquels le pays est confronté », a-t-elle ajouté.

A lire aussi  ING fait plus que tripler son bénéfice pour l'exercice clos en mars et lance un plan de rachat de 1,5 milliard d'euros

Mme Kindelán a souligné toutes les activités menées par le secteur et coordonnées par l’AEB, en ce qui concerne l’amélioration du service en face à face pour les clients de plus de 65 ans, l’extension de la présence dans les zones rurales à faible population et les mesures convenues avec le ministère de l’Économie en ce qui concerne l’allègement des dettes hypothécaires.

En ce sens, la directrice de l’association des employeurs du secteur bancaire a indiqué que les défis auxquels sont confrontés le pays et le secteur bancaire ne peuvent être relevés que par le biais de partenariats public-privé. A cet égard, elle a donné comme exemple l’octroi de prêts ICO pendant la pandémie.

« Ce que nous devons faire, c’est bannir les accusations et les confrontations et travailler ensemble à la coexistence et à un avenir commun », a-t-il souligné.

Auteur/autrice