L’appel téléphonique commercial de la banque est la méthode publicitaire la plus ennuyeuse pour 60 % des Espagnols.

Selon une étude de la néobanque Nickel

MADRID, 22 août (CALPA PARIS) –

63% des Espagnols considèrent que le canal le plus intrusif et ennuyeux par lequel les banques leur ont proposé des produits ou des services qu’ils n’avaient pas demandés est le contact téléphonique, selon les conclusions de la IIe étude « Perception et habitudes des Espagnols à l’égard du secteur bancaire » menée par la néobanque Nickel.

Cette étude cherche à mesurer la satisfaction des consommateurs à l’égard du service reçu par leurs institutions financières, ainsi que leurs préférences lorsqu’ils communiquent avec elles.

L’étude montre que 18,84 % des Espagnols estiment que la méthode la plus ennuyeuse est le courrier électronique, tandis que 17,36 % d’entre eux déclarent que c’est le SMS.

L’étude souligne également que seuls 9 % des utilisateurs espagnols ne voient pas d’inconvénient à ce qu’on les contacte pour leur proposer des choses, même s’ils n’en ont pas fait la demande.

D’autre part, l’étude montre que les clients considèrent que le canal le moins ennuyeux est l’application de leur banque, avec 15 % des personnes interrogées qui pensent qu’elle est ennuyeuse.

Auteur/autrice

A lire aussi  Selon la Sociedad de Tasación, les prix de l'immobilier en Espagne resteront sous pression au second semestre de l'année.