Le BOE publie les grilles salariales de la convention du secteur laitier, avec une augmentation de 9,7 % à partir de 2021.


Archive – Un opérateur vérifie les machines de collecte du lait, dans les locaux de la ferme, Sociedad Agraria de Transformación (SAT) Hermanos Miguel, le 19 mars, à Talavera de la Reina, Toledo, Castilla La Mancha (Espagne). – Isabel Infantes – Europa Press – Archive

MADRID, 16 Sep (CALPA PARIS) –

Le Journal officiel de l’État (BOE) a publié ce samedi le procès-verbal de la commission mixte de la convention collective de l’État pour l’industrie laitière et ses dérivés, où sont recueillies les tables salariales résultant de l’accord signé en juin entre les syndicats et les employeurs du secteur, et qui prévoit une augmentation salariale de 9,7 % à partir de 2021.

Ce procès-verbal montre l’approbation des tables salariales définitives pour l’année 2022, qui impliquent l’application d’une augmentation de 7,2 %, et comprend également les tables provisoires pour 2023, qui prévoient une augmentation de 1 %, en plus du 1,5 % en attente d’application correspondant à l’exercice 2021.

Ainsi, les travailleurs du secteur laitier et de ses dérivés recevront, en 2023, une augmentation de salaire de 9,7 % par rapport à 2021, comme l’a exprimé en juin dernier le syndicat UGT Fica après la signature de l’accord.

Le procès-verbal de l’accord stipule que les entreprises seront tenues de payer les arriérés, le cas échéant, dans un délai maximum de deux mois à compter de la publication des tableaux.

Auteur/autrice

A lire aussi  Aramco gagne 37 % de moins au deuxième trimestre en raison de la chute des prix du pétrole