Le ministère des transports rencontre cette semaine les chauffeurs de taxi pour négocier les autorisations de VTC.

Si aucun accord n’est trouvé, les chauffeurs de taxi descendront dans la rue le 22.

MADRID, 18 juin (CALPA PARIS) –

Le ministère des Transports se réunira ce mardi 20 juin avec l’Association nationale des taxis (Antaxi) pour discuter des négociations sur l’augmentation des autorisations de VTC, selon l’association patronale.

L’Antaxi espère sortir de cette réunion avec de « bonnes nouvelles » afin de « ne pas avoir à descendre dans la rue le 22 de ce mois ».

Les chauffeurs de taxi demandent au ministère de s’attaquer à « l’afflux massif d’autorisations de VTC » qui a lieu depuis l’arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne en la matière.

Le président de l’association, Julio Sanz, a déclaré que l’évolution juridictionnelle possible de cet arrêt pourrait conduire à la révision d’un « véritable déluge d’autorisations de VTC », une situation qui serait « inacceptable pour les villes et le secteur des taxis ».

Antaxi a assuré avoir connaissance de plus de 130 000 demandes de VTC en Espagne, un nombre qui « n’a pas cessé de croître » depuis la semaine dernière.

Auteur/autrice

A lire aussi  Plus de 5 millions de PME utilisent le service de conseil numérique gratuit de Vodafone Business