Le PP demande au gouvernement des explications sur la perte de plus de 43 000 travailleurs indépendants au cours du premier trimestre de l’année.

MADRID, 21 mai (CALPA PARIS) –

Le PP souhaite connaître l’évaluation du gouvernement concernant la perte de 43 400 travailleurs indépendants en glissement annuel au cours du premier trimestre de l’année, selon les données de l’Enquête sur les forces de travail (EPA) pour cette période.

Dans une proposition non législative qui sera débattue lors de la session plénière du Congrès, le groupe populaire demande au gouvernement de faire une déclaration sur ces données ainsi que sur la perte de 111 200 travailleurs indépendants l’année dernière.

Comme l’explique sa proposition, consultée par Europa Press, le PP soupçonne que cette réduction du nombre de travailleurs indépendants peut être due au fait que les coûts de production sont plus élevés que les revenus. Par conséquent, il demande des mesures efficaces « qui aident réellement » les travailleurs indépendants à faire face à la situation.

LE RÔLE CLÉ DU SECTEUR PRIVÉ

En ce qui concerne les autres points de la proposition, le PP demande qu’il soit mis fin « immédiatement » à « l’attaque directe » que le gouvernement mène contre les entreprises privées. « Elle ne fait que générer de la méfiance et de l’insécurité juridique, effrayant ainsi les investisseurs », ajoutent-ils.

Bien que cela ne soit pas expressément mentionné, le PP inclut ce point pour certains épisodes mettant en scène des ministres de Podemos, comme la secrétaire générale du « violet », Ione Belarra, contre le président de Mercadona, Joan Roig, et le secteur de la distribution pour la hausse des prix, ou contre les responsables de Ferrovial pour le transfert de son siège aux Pays-Bas.

A lire aussi  Aena renouvelle la certification des neuf aéroports accrédités dans le cadre du programme Airport Carbon Accreditation

D’autre part, les « populares » souhaitent également que soit reconnu le rôle « fondamental, essentiel et irremplaçable » du secteur privé en tant que générateur d’emplois, de richesses et de croissance économique.

Le PP demande également l’étude de mesures efficaces pour promouvoir l’embauche, en donnant la priorité à l’embauche des groupes les plus vulnérables tels que les chômeurs de longue durée, les personnes âgées de plus de 45 ans et les jeunes, entre autres.

TRAVAIL « FLEXICURITÉ

Dans sa proposition, le groupe populaire fait référence au concept de « flexicurité », qui est un équilibre entre la flexibilité pour les entreprises et les travailleurs afin qu’ils puissent s’adapter aux changements du marché. Le PP veut opposer ce concept à ce qu’il considère comme la « rigidité » actuelle du travail.

Enfin, ils encouragent le gouvernement à approuver toute autre mesure visant à promouvoir un emploi « stable et de qualité » dans le secteur privé et à stimuler le recrutement.

Auteur/autrice