Le syndicat du trafic ferroviaire appelle à huit arrêts de travail de 24 heures à Adif pour le mois de juillet

MADRID, le 22 juin (CALPA PARIS) –

Le Sindicato de Circulación Ferroviario (SCF) a appelé à huit arrêts de travail de 24 heures à Adif les 4, 6, 11, 13, 18, 20, 25 et 27 juillet, pour protester contre le manque de personnel et les violations de la convention collective, qui expire à la fin de cette année.

SCF a expliqué dans un communiqué de presse que les dates choisies pour ces arrêts évitent les débuts et fins de quinzaine, ainsi que les week-ends, dans le but d’affecter « le moins possible » les usagers des chemins de fer.

Parmi les raisons qui ont conduit le syndicat à appeler à ces journées de grève figurent le manque de personnel et la fusion des groupes de régulation en charge d’un même agent, « avec le danger que cela implique pour la sécurité du trafic ferroviaire ».

« Les travailleurs d’Adif et d’Adif Alta Velocidad sont affectés par une série d’infractions commises par l’entité publique, qui n’a pas respecté les clauses de leur convention collective », dénonce le syndicat.

Ainsi, le SCF a critiqué les « violations systématiques » des chartes de service « qui conduisent à la fermeture aveugle de locaux et à la réduction du personnel de service dans les lieux de travail où travaillent plus d’un ouvrier par équipe, avec la perte d’emplois qui en découle ».

Auteur/autrice

A lire aussi  Viñas del Vero promeut un projet de production de gaz méthane sans empreinte carbone dans sa cave.