Les créations d’entreprises ont augmenté de 10,2 % au deuxième trimestre, pour atteindre près de 30 000, selon les bureaux d’enregistrement.

MADRID, 10 juil. (CALPA PARIS) –

La constitution de sociétés en Espagne a augmenté de 10,2% au deuxième trimestre par rapport à la même période en 2022, avec un total de 29 592 sociétés créées, selon l’Association des Registres.

Au cours des 12 derniers mois, les nouvelles entreprises enregistrées se sont élevées à 105 824, soit une augmentation de 4,4 %. Ainsi, le chiffre annuel cumulé a de nouveau dépassé les 100 000 opérations, se maintenant autour de ce chiffre depuis le troisième trimestre 2021.

Par communauté autonome, au cours du deuxième trimestre, la plupart ont enregistré une augmentation annuelle des créations d’entreprises, à l’exception de la Navarre, de la Galice et de la Cantabrie.

L’Association des greffiers a souligné les augmentations dans la Communauté valencienne (+21,7%), en Andalousie (+18,6%), aux Canaries (+12,5%) et en Catalogne (+10,2%).

En termes de secteurs d’activité, l’augmentation du secteur de l’hôtellerie et de la restauration est frappante, représentant 11,8 % des entreprises créées et enregistrant une augmentation de 7,5 % d’une année sur l’autre.

Il est suivi par le marché de la construction, qui représente 14,5% des entreprises créées, avec une croissance de 5,6% par rapport à l’année dernière.

Les activités immobilières (10,3%) et le commerce (18,3%) constituent également une part importante des entreprises créées au cours de ce deuxième trimestre. Cependant, ce dernier secteur a enregistré une baisse de 5,9% en termes de créations d’entreprises par rapport à l’année précédente.

En revanche, les branches des autres services (-48%), des industries extractives et manufacturières (-8,1%), et des activités financières et d’assurance (-7,5%) sont en recul par rapport au même trimestre de 2022.

CROISSANCE DES OPÉRATIONS DE CAPITALISATION

En revanche, 7 554 augmentations de capital ont été enregistrées au cours du deuxième trimestre de l’année, soit une hausse de 3,4 % par rapport à la même période de l’année précédente. En termes de montant de capital levé, 4.340 millions d’euros ont été versés, soit une baisse de 1,3%.

A lire aussi  L'augmentation salariale prévue par la convention collective s'élève à 3,38 % en août, ce qui est supérieur à l'IPC.

En ce qui concerne les cessations d’entreprises, celles-ci se sont élevées à 6 488 opérations au cours du deuxième trimestre, soit une baisse de 13,6 % par rapport à l’année précédente. La proportion des cessations par rapport aux créations est donc de 21,9%.

Parallèlement, 1 073 entreprises ont ouvert une procédure d’insolvabilité entre avril et juin, soit une baisse de 20,2% par rapport au même trimestre de 2022. En outre, 4 787 entreprises ont ouvert une procédure d’insolvabilité au cours des douze derniers mois, soit 1,7 % de plus que l’année précédente.

Par communautés autonomes, au deuxième trimestre et par rapport à la même période de 2022, les procédures d’insolvabilité ont le plus diminué dans les régions des Baléares (-72,3%), de Madrid (-40,8%), des Canaries (-32,7%) et de Cantabrie et du Pays basque (-30,8% chacun).

En revanche, ils ont augmenté de manière significative en Extremadura (120%), Navarra (75%), Murcia (60%) et Asturias (45,5%).

TRANSFERTS DE SIÈGES SOCIAUX

Au cours du deuxième trimestre, la Communauté de Madrid a enregistré 493 départs de sociétés, suivie par la Catalogne, avec 251, l’Andalousie, avec 152, et la Communauté de Valence, avec 126.

Si l’on compare le solde des entrées et des sorties, les résultats sont hétérogènes, comme le souligne l’Association des greffiers. Parmi les territoires ayant un solde positif, l’Andalousie (+47), les Îles Canaries (+17) et Castilla-La Mancha (+16) se distinguent.

À l’opposé, la Catalogne présente un solde net négatif avec une perte de 63 entreprises, suivie de Madrid (-17) et de Castilla y León et Navarra (-10 chacun).

A lire aussi  Mme Lagarde estime qu'une nouvelle hausse des taux en juillet est "très probable", à moins d'un changement "majeur".

Auteur/autrice