Les entreprises non financières augmentent leurs bénéfices de 17,7% au premier semestre de l’année

La performance des bénéfices dans le secteur de l’énergie est remarquable, avec une augmentation de 136,9 %.

MADRID, 25 sept. (CALPA PARIS) –

Les sociétés non financières ont connu une augmentation de 17,7% de leur résultat net ordinaire au cours du premier semestre de cette année, contre 101,8% au cours de la même période de l’année précédente.

Selon les statistiques publiées lundi par la Banque d’Espagne, il convient de souligner l’évolution positive du secteur de l’énergie (malgré la baisse du chiffre d’affaires) et de l’agrégat « autres activités », avec des taux de variation de 136,9 % et 179 % respectivement.

En revanche, l’évolution négative de cet excédent dans le secteur de l’industrie et dans le secteur du commerce et de l’hôtellerie-restauration est remarquable, avec des baisses respectives de 55,2% et 31,5%.

Selon la Banque d’Espagne, les baisses du bénéfice net ordinaire dans ces deux derniers agrégats sont  » très conditionnées  » par les performances négatives de certaines grandes entreprises appartenant, dans le cas de l’industrie, au sous-secteur du raffinage du pétrole et, dans le cas de la branche du commerce et de l’hôtellerie-restauration, à l’activité de commercialisation des combustibles.

Le chiffre d’affaires net des entreprises a baissé de 7,6 % au premier semestre de cette année, alors que l’échantillon avait augmenté de 46,8 % au cours de la même période de 2022.

La Banque d’Espagne attribue ce comportement, fondamentalement, à la diminution dans le secteur de l’énergie, de 20,8%, un taux qui contraste avec la croissance enregistrée dans la première moitié de 2022, de 92,2%.

Pour sa part, le ratio de rendement des actifs s’est établi à 4,9 % au premier semestre de cette année, contre 3,7 % au cours de la même période de 2022, atteignant des niveaux plus élevés qu’au premier semestre 2019 (4,1 %), période antérieure à la pandémie.

A lire aussi  BT nomme Allison Kirkby, PDG de Telia, au poste de PDG, la première femme à diriger l'entreprise britannique.

Selon la Banque d’Espagne, il convient de souligner l’augmentation des rendements dans le secteur de l’énergie, qui a obtenu 10,3% en 2023 contre 3,1% un an plus tôt, et dans le secteur de l’information et des communications, qui est passé de 7,2% à 9,2%.

En revanche, des baisses ont été enregistrées dans le secteur de l’industrie, où cet indicateur a chuté de près de sept points de pourcentage pour atteindre 7,2 %, et dans le secteur du commerce et de l’hôtellerie, qui est passé de 10,6 % à 7,6 % au cours du premier semestre de cette année.

Dans les deux cas, ces baisses de rentabilité sont dues aux performances négatives des entreprises liées au raffinage et à la commercialisation des carburants.

LES TRAVAILLEURS AUGMENTENT DE 2,4 % ET LES SALAIRES DE 6,5 %.

D’autre part, le document publié par la Banque d’Espagne montre que les entreprises non financières ont augmenté le nombre de travailleurs de 2,4 %, contre une hausse de 4,2 % un an plus tôt, tandis que les salaires moyens ont augmenté de 6,5 %, contre 2,7 % au premier semestre 2022.

D’autre part, les statistiques montrent qu’entre janvier et juin de cette année, les dépenses de personnel de ce type d’entreprises ont enregistré une augmentation de 9,1 %, par rapport à l’augmentation de 6,9 % enregistrée au cours du premier semestre de l’année dernière.

Auteur/autrice