Les revenus déclarés à l’impôt sur le revenu des personnes physiques en 2021 dépassent pour la première fois les 500 milliards d’euros, selon Gestha.

MADRID, 31 juil. (CALPA PARIS) –

Les revenus déclarés dans l’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPF) ont dépassé pour la première fois un demi-milliard d’euros en 2021, atteignant 502 047 millions d’euros, selon un rapport du syndicat des techniciens du ministère des Finances, Gestha, basé sur l’analyse des statistiques publiées ce mois-ci par l’Agence fiscale.

De cette façon, en 2021, la trajectoire croissante des revenus déclarés dans l’impôt sur le revenu des personnes physiques au cours des dernières années a été consolidée, malgré la légère baisse de 0,5% en 2020 en raison de la crise pandémique.

Cependant, un an après l’explosion pandémique, la reprise des revenus en 2021 par rapport à 2019 a été remarquable, de 7,4%. Les salaires ont augmenté de 30,64O millions par rapport à l’avant-pandémie, soit 8,2 %, et les revenus des indépendants se sont améliorés de près de 4,119 millions, soit 12 % de plus que l’année précédant la crise.

Les techniciens soulignent toutefois que les revenus de l’épargne, provenant principalement de la distribution de dividendes, ont diminué de 958 millions en 2021 par rapport à 2019, soit 2,5 % de moins, tandis que les revenus immobiliers ont atteint le niveau d’avant la pandémie, avec une légère hausse de 0,6 %.

HAUSSE DES LOYERS

En ce qui concerne le nombre de déclarants, Gestha souligne que le recrutement de main-d’œuvre a permis à 5,4 % de travailleurs supplémentaires de déclarer en 2021 par rapport à 2019, les travailleurs indépendants ont ouvert 0,8 % d’entreprises supplémentaires, les locataires de biens immobiliers 2,9 %, tandis que les déclarants de revenus de l’épargne ont diminué de 19,6 % en raison de la politique de réduction des dividendes.

A lire aussi  Indra versera un dividende brut de 0,25 euro par action le 12 juillet

Les techniciens du Trésor soulignent des différences importantes dans la variation des montants moyens par rapport à l’année d’avant la crise. Ainsi, le salaire moyen n’a augmenté que de 2,6 %, tandis que le revenu moyen des indépendants a progressé de 11,1 % et que le revenu moyen de l’épargne a grimpé de 21,3 %, les dividendes étant concentrés sur un nombre réduit d’actionnaires. En résumé, le revenu moyen tous postes confondus a augmenté de 3,8 % pour atteindre 24 176 euros en 2021.

DIFFÉRENCE ENTRE INDÉPENDANTS ET SALARIÉS

Enfin, Gestha souligne que malgré l’augmentation des résultats des indépendants au cours des deux dernières années, le montant moyen déclaré dans l’IRPF de 2021 était de 12.924 euros, ce qui contraste avec le revenu moyen du travail de 22.377 euros déclaré par les travailleurs, les retraités et les chômeurs.

Ainsi, les 1,8 millions de professionnels et entrepreneurs en estimation directe ont déclaré en 2021 une moyenne d’un peu plus de 17 000 euros par an, les 300 000 commerçants et petits entrepreneurs ont déclaré un module fiscal moyen de 10 511 euros et dans le cas des 780 000 titulaires d’exploitations agricoles leur revenu s’effondre à 3 417 euros par an.

Auteur/autrice