L’Ibex clôture en baisse (-0,41%) et perd 9 300 points sur la séance

MADRID, 23 mai (CALPA PARIS) –

L’Ibex 35 a clôturé la séance de mardi avec une baisse de 0,41%, ce qui l’a amené à 9.267,00 points, perdant ainsi la barre des 9.300 points qu’il avait atteinte hier.

Sans grandes références nationales, l’attention des investisseurs reste focalisée sur l’incertitude générée par le plafond de la dette américaine, après que la rencontre entre le président du pays, Joe Biden, et le président de la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, s’est achevée sans accord.

De son côté, la secrétaire au Trésor Janet Yellen estime qu’il est « très probable » que le pays ne puisse pas faire face à ses obligations de paiement à partir de début juin si le Congrès n’agit pas pour relever ou suspendre la limite de la dette.

En outre, il est apparu aujourd’hui que l’activité du secteur privé dans la zone euro s’est ralentie pour atteindre son plus bas niveau depuis trois mois en mai, bien qu’elle ait continué à se développer pour le cinquième mois consécutif, selon l’indice composite des directeurs d’achat (PMI), compilé par la Hamburg Commercial Bank et S&P Global.

Dans ce contexte, les gains les plus importants ont été enregistrés par Colonial (+2,36%), Merlin (+2,21%), Bankinter (+1,51%), Telefónica (+1,11%), Solaria (+1,09%) et CaixaBank (+1,09%).

A l’opposé, on trouve Amadeus (-2,12%), Inditex (-1,83%), Fluidra (-1,68%), Aena (-1,66%), ACS (-1,27%) et Indra (-1,26%).

Dans le reste de l’Europe, le CAC 40 français a perdu 1,33% au cours de la journée ; le FTSE MIB italien, 0,50% ; le DAX allemand, 0,44% ; et le FTSE 100 britannique, 0,10%.

A lire aussi  Le chômage augmente de 36 936 en octobre, plombé par la fin de la saison touristique

De même, le Brent s’échangeait à 77,33 dollars le baril, en hausse de 1,76%, tandis que le West Texas Intermediate (WTI) s’échangeait à 73,44 dollars, en hausse de 1,94%.

Sur le marché de la dette, le rendement des obligations espagnoles à 10 ans s’élevait à 3,515%, tandis que la prime de risque par rapport aux obligations allemandes s’élevait à 104 points de base.

De son côté, l’euro s’est déprécié de 0,35% face au dollar, atteignant 1,0775 dollar pour un euro, s’éloignant ainsi du niveau de 1,08 ‘billets verts’ qu’il avait atteint sur le marché lundi.

Auteur/autrice