Naturgy distribue ce lundi 485 millions à ses actionnaires par le biais du premier acompte sur dividende

MADRID, 6 août (CALPA PARIS) –

Naturgy versera ce lundi un paiement de 485 millions d’euros à ses actionnaires pour le versement d’un dividende intérimaire de 0,5 euro par action sur les résultats de 2023, comme l’a approuvé le conseil d’administration du groupe énergétique en juillet dernier.

Ce montant de 0,5 euros par action est 66% plus élevé que les 0,30 euros que la société a payé en 2022 à ses actionnaires dans le cadre du premier dividende intérimaire.

Le conseil d’administration de l’énergéticien a également approuvé un nouvel engagement de dividende, pour la période 2023-2025, d’au moins 1,4 €/action, sous réserve du maintien de la note de crédit S&P de « BBB ».

Ce nouveau plancher est cohérent avec l’engagement de distribution moyenne de 85% pris dans la précédente feuille de route présentée en juillet 2021. Sur la base du cours actuel des actions, cela représente un rendement de plus de 5 % et compense les milliers d’actionnaires de la société pour la hausse des taux d’intérêt et des coûts liés à l’inflation.

Le dividende continuera d’être payé en trois tranches, avec un premier versement de 0,5 € au premier semestre de l’année – en l’occurrence ce 7 août -, un autre de 0,5 € au troisième trimestre et un autre de 0,4 € après l’assemblée générale des actionnaires.

PLUS DE 400 MILLIONS POUR CRITERIA, CVC, GIP ET IFM.

Les principaux actionnaires de Naturgy sont Criteria, la holding de La Caixa, qui est le premier actionnaire avec 26,7% du capital, suivi des fonds CVC (20,7%), GIP (20,6%) et IFM (14,5%).

A lire aussi  Ibercaja a gagné 54 millions d'euros jusqu'en mars, soit 14,8 % de moins, après avoir payé 29 millions d'euros d'impôts.

Ainsi, la branche d’investissement de La Caixa recevra près de 130 millions d’euros dans ce premier dividende intérimaire de l’année, tandis que CVC recevra environ 100,4 millions d’euros, GIP près de 100 millions d’euros et IFM plus de 70,3 millions d’euros.

L’augmentation du dividende du groupe au cours des prochaines années sera complétée par un plan d’investissement qui atteindra 9,9 milliards d’euros sur la période 2023-2025. Sur ce montant, 61% seront alloués au développement des énergies renouvelables et 28% aux activités de réseau.

Ainsi, sur les cinq années du plan, le groupe présidé par Francisco Reynés prévoit d’investir 13,2 milliards d’euros. Ce chiffre est le double des 6.600 millions d’euros avec lesquels les actionnaires du groupe seront rémunérés sur la même période.

Les investissements dans la production d’énergie renouvelable confirment l’engagement stratégique de Naturgy à trouver une solution équilibrée au trilemme énergétique : contribuer à la décarbonisation de l’économie, assurer la sécurité de l’approvisionnement et maintenir un prix de l’énergie abordable pour tous les consommateurs.

Selon la mise à jour du plan stratégique 2021-2025 communiquée par le groupe en juillet dernier, la capacité de production renouvelable de Naturgy représentera 50 % du total du groupe d’ici 2025, atteignant 10 gigawatts (GW).

Auteur/autrice