Novartis envisage la date du 4 octobre pour la scission de Sandoz


Archive – FILED – 03 juillet 2014, Suisse, Bâle : le siège de la société pharmaceutique suisse Novartis. L’entreprise pharmaceutique suisse Novartis prévoit de séparer Sandoz, sa division génériques et biosimilaires, dans une nouvelle société cotée en bourse. – Patrick Seeger/dpa – Archive

MADRID, 18 août (CALPA PARIS) –

Le fabricant suisse de médicaments Novartis prévoit d’achever d’ici le 4 octobre la scission de 100% de Sandoz, sa filiale de médicaments génériques, qui sera cotée à la bourse de Zurich sous le symbole « SDZ », a déclaré la société.

Selon le prospectus de l’opération, chaque actionnaire de Novartis recevra une action Sandoz pour cinq actions Novartis, sous la forme d’un dividende en nature.

En conséquence, les actionnaires de Novartis ont été convoqués à une assemblée générale extraordinaire le 15 septembre dans le cadre du projet de scission de 100% de Sandoz et voteront sur la distribution d’un dividende en nature pour réaliser la scission du Groupe Sandoz, ainsi que sur une réduction du capital-actions de Novartis dans le cadre de la scission de la filiale.

Novartis prévoit que les actions Sandoz commenceront à être négociées sur le SIX Swiss Exchange en Suisse vers le 4 octobre 2023 et que les American Depositary Receipts (ADR) de la société seront négociés sur les marchés de gré à gré américains.

« Il s’agit d’une étape clé dans le processus de séparation, qui a été lancé en août 2022 », a déclaré Novartis, qui est convaincu que la scission est dans le meilleur intérêt des actionnaires en créant « un champion européen et un leader mondial des génériques et des biosimilaires », ainsi qu’un Novartis plus ciblé.

A lire aussi  Le salaire moyen espagnol est inférieur de 20,9 % à celui de l'UE, avec 480 euros de moins par mois, selon Adecco.

Auteur/autrice