Rovi gagne 66,6 millions d’euros au premier semestre, soit 17 % de moins, et lance un programme de rachat d’actions.

Rovi s’envole de plus de 12% en bourse après avoir amélioré ses prévisions.

MADRID, 26 (CALPA PARIS)

Rovi a obtenu un bénéfice net de 66,6 millions d’euros au premier semestre de l’année, un chiffre inférieur de 17 % à celui de la même période de 2022, où il avait gagné 80,6 millions d’euros, a informé mercredi la Commission nationale du marché des valeurs (CNMV).

L’excédent brut d’exploitation (Ebitda) de Rovi a chuté de 16% par rapport au premier semestre 2022, à 97,1 millions d’euros, avec une marge d’Ebitda en baisse de 5 points à 25,5%.

Parallèlement, le résultat net d’exploitation (Ebit) du fabricant de médicaments a chuté de 18% entre janvier et juin, à 85,2 millions d’euros.

Les recettes d’exploitation de Rovi sont restées stables au premier semestre après avoir augmenté de 0,1 % par rapport à la même période en 2022, pour atteindre 380,8 millions d’euros, suite à une baisse de 3 % des ventes de produits pharmaceutiques et à une augmentation de 4 % des ventes de produits manufacturés pour le compte de tiers.

Pour cette année, le laboratoire pharmaceutique part d’un nouveau scénario post-pandémique dans lequel le Covid serait vraisemblablement une maladie saisonnière et le vaccin serait, en principe, administré une fois par an.

« Toutefois, l’incertitude liée à l’évolution de la maladie étant très élevée, il n’est pas possible d’évaluer avec précision l’impact que ce nouveau scénario pourrait avoir sur l’activité de fabrication pour compte de tiers », précise le laboratoire pharmaceutique.

L’ENTREPRISE AMÉLIORE SES PRÉVISIONS ET ANNONCE UN RACHAT D’ACTIONS

A lire aussi  Cosentino étend son réseau d'établissements aux États-Unis avec deux nouveaux showrooms à Boston et Washington.

Séparément, Rovi a revu à la hausse ses prévisions pour cette année : elle s’attend à ce que ses revenus d’exploitation diminuent de 0 % à 10 % par rapport à 2022, alors qu’elle prévoyait auparavant une baisse de 10 % à 20 %.

Compte tenu de cette prévision de revenus plus faibles et de la continuité de sa politique d’investissement, Rovi estime que ses résultats pour 2023 « pourraient être ajustés à la baisse ».

De son côté, le laboratoire pharmaceutique a annoncé avoir lancé un programme de rachat d’actions, effectif à compter du mercredi 26 juillet 2023 et pour une durée de 12 mois, dans le but de racheter des actions propres pour un montant maximum de 130 millions d’euros et représentant le nombre maximum d’actions à acquérir (2,7 millions) 5% du capital social.

Plus précisément, la société a expliqué que ce programme vise également à contribuer à la rémunération des actionnaires en augmentant le bénéfice par action.

En ce qui concerne le processus d’évaluation visant à obtenir une autorisation de mise sur le marché pour Risvan aux États-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) a informé Rovi que la date butoir pour les frais d’utilisation était le jeudi 27 juillet 2023.

Plus précisément, la société a expliqué qu’elle attendait une notification de la FDA et qu’elle communiquerait le contenu de cette notification dès qu’elle la recevrait.

Auteur/autrice