Sacyr finalise la vente de 45% de l’autoroute irlandaise N6 à Bestinver pour 45 millions d’euros.

MADRID, 18 (CALPA PARIS)

Sacyr a finalisé la vente de sa participation de 45% dans l’autoroute irlandaise N6 à Bestinver Infra, un fonds du gestionnaire d’investissement d’Acciona, a indiqué la société dans un communiqué.

La transaction, annoncée en mai dernier et désormais exécutée par l’intermédiaire de Sacyr Concesiones, est évaluée à 45 millions d’euros (fonds propres et dette).

Sacyr affirme que la vente de cette participation s’inscrit dans le cadre de sa politique de rotation des actifs matures, non stratégiques et des participations minoritaires, ce qui implique dans ce cas la sortie de la société du secteur des concessions en Irlande.

L’autoroute N6, longue de 56 kilomètres et à deux voies dans chaque direction, relie Dublin à Galway. La concession a été mise en service en 2009 par un consortium formé par Sacyr et FCC pour 288 millions d’euros, et le contrat prendra fin en 2037.

Les deux sociétés ont construit l’autoroute en trente mois, soit trois mois de moins que la période d’achèvement prévue dans le contrat qu’elles ont signé en 2007 avec la National Roads Authority of Ireland.

Selon le magazine PWF, Sacyr Concesiones occupe la troisième place mondiale dans le domaine des concessions d’infrastructures de transport et gère actuellement un portefeuille diversifié de 69 projets dans le monde.

En 2023, l’entreprise a fait un bond qualitatif dans son expansion aux États-Unis, où elle a remporté en juillet, avec Plenary et Acciona, la conception, la construction, l’entretien et l’exploitation d’un tronçon de l’autoroute interétatique I-10 en Louisiane.

A lire aussi  L'indice Ibex 35 clôture la semaine sur une baisse de 3,59 %, en raison des craintes de nouvelles hausses des taux d'intérêt.

L’autoroute a été complétée par sept kilomètres de route conventionnelle et divers ouvrages d’art, dont un viaduc au-dessus de la rivière Suck à Ballinasloe et trois ouvrages d’art au-dessus de la voie ferrée.

Pour sa part, Bestinver a formalisé l’acquisition par le biais du fonds Bestinver Infra, qui a récemment clôturé sa commercialisation en levant 300 millions d’euros auprès d’investisseurs.

Auteur/autrice