Urbas gagne 12 millions d’euros jusqu’en juin, après avoir augmenté son Ebitda de 24%.

MADRID, 30 sept. (CALPA PARIS) –

Urbas a enregistré un bénéfice net de 12 millions d’euros au cours des six premiers mois de 2023, soit 25 % de moins qu’au cours de la même période de l’année précédente, en raison des produits financiers extraordinaires de 15 millions d’euros qui ont été comptabilisés l’année dernière pour la restructuration financière.

La société d’infrastructure, de construction durable, de développement immobilier, d’énergie renouvelable et de services a obtenu des revenus de 151 millions d’euros au premier semestre de l’année, en ligne avec ceux de 2022, comme indiqué dans un communiqué.

L’excédent brut d’exploitation (Ebitda) a atteint 18,3 millions d’euros, soit 12 % du chiffre d’affaires et 24 % de plus que l’Ebitda obtenu au cours de la même période de l’année précédente.

Urbas affirme ainsi que les chiffres du premier semestre « démontrent la solidité des résultats obtenus », car ils reflètent uniquement les résultats réels de l’activité de l’entreprise, sans tenir compte des intérêts, des amortissements et des impôts, et sans inclure de revenus atypiques.

En outre, la valeur totale de l’actif du bilan de l’entreprise a également augmenté pour atteindre 1,21 milliard d’euros, les capitaux propres ont dépassé 600 millions d’euros et le fonds de roulement a augmenté pour atteindre 517 millions d’euros.

Suite à l’annulation depuis le début de l’année 2021 de la dette financière pour plus de 180 millions d’euros (plus de 75%), Urbas a développé un processus actif de restructuration et de refinancement de son passif, d’annulation de la dette et de diversification des canaux de financement.

En ce sens, elle a réduit son niveau d’endettement financier de près de 22 %, passant de 269 millions d’euros au premier semestre 2022 à 210 millions d’euros au premier semestre de cette année. D’autre part, elle a terminé le premier semestre de l’année avec 885 emplois directs dans le groupe.

A lire aussi  L'impôt de solidarité sur les grandes fortunes rapporte 623 millions, dont 89 % à Madrid

Nous sommes dans une position solide, avec un endettement ordonné et considérablement réduit, une structure financière consolidée et des fonds propres sains pour mener à bien la nouvelle stratégie de croissance et d’expansion d’Urbas « , explique son président, Juan Antonio Acedo.

Le dirigeant affirme que le groupe poursuit sa projection vers le haut en développant une croissance durable et ordonnée avec laquelle il espère se consolider en tant que  » référence mondiale en matière de logements efficaces, d’eau, d’énergies renouvelables, de combustibles durables, d’infrastructures pour la décarbonisation et, désormais, également dans le segment des personnes âgées et des soins de santé « .

Auteur/autrice