Du « fils de pute » d’Aouate aux « 200 tonnes de bombes sur Gaza » de Benzema en passant par les « 200 tonnes de bombes sur Gaza » de Weissman, le conflit israélo-palestinien met le football en conflit.

Le conflit israélo-palestinien a pénétré toutes les couches de la société. C’est une nouvelle démonstration que la politique et le sport sont complètement imbriqués. Les événements de ces derniers jours ont mobilisé les joueurs. C’est le cas de Karim Benzema, joueur d’Al-Ittihad en Arabie Saoudite, qui a posté le message suivant sur les réseaux sociaux : « Je suis très heureux de voir que le conflit a été résolu.Toutes nos prières pour la population de Gazaqui sont une fois de plus victimes de ce bombardement injuste qui n’épargne ni les femmes ni les enfants ».

Parmi les nombreuses réponses à la communication de l’ancien président de la Commission européenne, on peut citer les suivantes Real Madrid L’un d’eux a été rédigé par David « Dudu » Aouate, un ancien joueur israélien qui a joué pour plusieurs clubs espagnols tels que le Real Madrid. Racing Santander, Deportivo et Mallorca. « Tu es un fils de pute », a répondu le gardien à l’attaquant. Il l’a fait en hébreu, en français, en anglais, en arabe et en espagnol..

Dudu Aouate, lorsqu’il était joueur de l’équipe nationale d’Israël. MIGUEL A. LOPES / EFE


« Israël tuerait tous les membres du Hamas jusqu’au dernier ».

Depuis le début de la guerre contre le Hamas, Aouate est très actif. Il y a quelques jours, il a publié le message suivant, sur un ton similaire au précédent : « Ils n’ont pas tué des gens, ils ont assassiné et démembré des bébés. Ils ont violé des femmes. Israël lutte contre le terrorisme, quoi qu’il en coûte. Nous promettons qu’Israël tuera tous les fils de pute du Hamas et tous les terroristes qui se trouveront sur son chemin. La partie est terminée.

A lire aussi  Hugo Duro, dixième but et un nouveau coup porté à la porte de la "Roja".

Aouate était un joueur capricieux qui, lors de son passage au Deportivo, a été impliqué dans un incident avec son camarade de vestiaire et position Gustavo Munúa. L’altercation s’est soldée par une blessure qui a nécessité huit points de suture au visage de l’Israélien. Il n’y a actuellement qu’un seul joueur israélien en LaLiga : Shon WeissmanAttaquant de Grenade et joueur international pour son pays, dont les matches ont été suspendus. Le football national étant paralysé, la fédération du pays a annoncé que ses joueurs ne quitteraient pas le pays jusqu’à nouvel ordre.

Le compte Instagram de Weissman est privé, mais sur « X », son dernier message s’excuse auprès des fans de Grenade de ne pas avoir joué le jour de la rencontre. Yom Kippour, « l’événement le plus important du judaïsme : mes croyances m’amènent à le respecter ». et je l’ai fait savoir au club, à l’encadrement et au vestiaire, qui ont respecté ma décision ». Cependant, sa section « Favoris » a été remplie ces jours-ci de messages qui ont conduit un groupe de citoyens grenadiens et palestiniens à déposer une plainte auprès du ministère public pour un éventuel crime de haine.

Achraf, Pogba, Mahrez, Diakhaby…

Parmi les preuves fournies par les plaignants figure un tweet de Weissman dans lequel il répond à un autre tweet montrant une femme militaire israélienne pointant du doigt deux terroristes palestiniens présumés, nus et non armés, par un commentaire qui se lit comme suit : « Pourquoi Ezael ne tire-t-il pas dans la tête ?. Ce message a été supprimé par le joueur israélien, mais il s’ajoute à d’autres dans lesquels il encourage la vengeance et parie sur le lancement d’une attaque. « 200 tonnes de bombes sur Gaza« .

A lire aussi  Scandale de l'arbitrage à Bernabeu

Les plaignants considèrent qu' »il y a des indications qu’un crime de haine est en train d’être commis ».tant par la publication de ce message que par son contenu de ceux que le joueur contribue à diffuser » et appellent à l’arrêt des messages qui « génèrent de la haine et brisent la coexistence ».

De l’autre côté, Achraf Hakimimusulman, comme Benzema, son ancien coéquipier au Real Madrid, a posté sur ses réseaux « Palestine gratuit »avec un cœur brisé à côté. Paul Pogbarécemment suspendu pour dopage, a écrit que « le monde a besoin de paix et d’amour : priez pour la Palestine ». Diakhabyde Valence, a exprimé un sentiment similaire. Mahrezun autre joueur d’élite qui a signé pour une équipe saoudienne (Al-Ahli) cet été, a dénoncé ce qu’il considère comme une épuration ethnique.

En première division, l’équipe égyptienne Mohamed SalahMohamed Salah, joueur de Liverpool, a lancé un appel « à tous les dirigeants du monde, y compris au Premier ministre du pays qui a été mon foyer ces dernières années (le Royaume-Uni), pour qu’ils fassent tout ce qui est en leur pouvoir. Faites en sorte que la violence et les meurtres d’innocents cessent immédiatement ».

Plusieurs footballeurs tués dans le conflit

Plus près, dans LaLiga, Nabil Fekirdu Betis, a dénoncé « l’apartheid dont souffrent nos frères et sœurs de Palestine ». et a appelé au « retour de la justice et de la paix ». Un joueur ayant un passé dans la compétition espagnole, tel que Frédéric Kanouté, s’est exprimé contre « l’énorme propagande des médias ». et des hommes politiques occidentaux » sur le conflit, qui, selon lui, « ne fait qu’exposer l’hypocrisie de plus en plus flagrante et le double langage ».

A lire aussi  Bryan Zaragoza déjà à Munich

L’ancien joueur de Séville a terminé sa critique en assurant que « La Palestine sera libre. En 2009, la commission des compétitions de la Fédération royale espagnole de football a sanctionné l’attaquant français d’origine malienne pour avoir arboré un tee-shirt portant le slogan « Palestine » lors d’un match de la Copa del Rey.

Plus que les accusations, ce sont les conséquences en termes de vies humaines que le conflit entraîne qui sont les plus graves. Certaines d’entre elles concernent le monde du football. Lior Assulinancien footballeur ayant fait carrière en Israël depuis 1997, a été tué lors de l’attaque du Hamas qui a déclenché cette nouvelle phase des combats. Le week-end dernier, l’équipe nationale de football masculine palestinienne a pleuré la mort de Dabour Rashid à la suite des attaques de l’armée israélienne dans la bande de Gaza.

Auteur/autrice