Abanca triple ses bénéfices et gagne 428,6 millions d’euros jusqu’en septembre

Abanca conquiert plus de 96 000 nouveaux clients en Espagne et au Portugal et gagne des parts de marché dans les principaux territoires et secteurs d’activité.

SANTIAGO DE COMPOSTELA, 30 (CALPA PARIS)

Abanca a obtenu un bénéfice attribuable de 428,6 millions d’euros au cours des neuf premiers mois de l’exercice, soit une augmentation de 200,8 % par rapport aux 142,5 millions d’euros enregistrés au cours de la même période en 2022, a indiqué l’entité à la Commission nationale du marché des valeurs (CNMV).

Le ratio de rentabilité de la banque s’élève à 13%, soutenu par le « dynamisme » de son activité de détail et son profil financier « solide ».

Les revenus nets d’intérêts de la banque dirigée par Juan Carlos Escotet ont augmenté de 62,9 % pour atteindre 874,1 millions d’euros. Les revenus provenant de la prestation de services ont augmenté de 3,8 % pour atteindre 220,7 millions d’euros.

La marge de base a augmenté de 46,1% à 1.094,8 millions d’euros et la marge brute de 41% à 1.114,1 millions d’euros.

A la fin du trimestre, l’entité avait un ratio de NPL de 2,3% et un ratio de couverture de ces actifs de 75,3%. Le coût du risque reste, selon la banque, « sous contrôle », à un niveau de 0,24%.

« DIMENSION IBÉRIQUE

Abanca affirme également avoir renforcé sa position « en tant qu’institution de dimension ibérique ». La banque a conquis plus de 96 000 nouveaux clients dans l’ensemble de l’Espagne et du Portugal et a gagné des parts de marché dans les principaux territoires et entreprises.

A lire aussi  L'Asufin demande que la CNMC publie une liste des "chiringuitos énergétiques".

L’acquisition de Targobank renforce la présence de la banque en Méditerranée et en Andalousie. La banque prévoit également qu’elle contribuera à « renforcer les lignes stratégiques de l’activité de détail, telles que le crédit et l’assurance, à générer des synergies dans les activités stratégiques telles que les moyens de paiement, le hors bilan et la vente libre d’assurance, et à augmenter la récurrence et la qualité des résultats ».

Les dépôts des particuliers ont augmenté de 3,7 %. Ces chiffres se sont traduits par des gains de parts de marché de 18 points de base en Espagne et de 10 points de base au Portugal. Abanca avait 53.285 millions d’euros de dépôts de clients particuliers à la fin du mois de septembre.

Ce  » dynamisme  » de l’activité se retrouve également dans les métiers du hors-bilan et de l’assurance. Par rapport à septembre 2022, les fonds hors bilan ont augmenté de 13,7% à 13.402 millions d’euros.

Le service de gestion discrétionnaire de portefeuille de la banque gère un volume de plus de 1.200 millions d’euros.

Les primes en assurance générale et en assurance vie ont augmenté de 19,5 % par rapport à l’année précédente pour atteindre 442,0 millions d’euros. La croissance est homogène et supérieure à 10 % dans les principales branches : 12 % en assurance automobile et entreprises, 11 % en assurance vie et 10 % en paiements protégés.

« UN PROFIL FINANCIER SOLIDE ».

Abanca se présente comme « l’une des meilleures institutions du secteur financier espagnol en termes de qualité et de couverture de ses actifs ».

Les opérations ICO, formalisées pour un montant de 3 386 millions pour soutenir le tissu économique, ont enregistré un taux de défaillance de 3,9%, selon Abanca, « bien en dessous de la moyenne du système ».

A lire aussi  M. Sánchez souligne la création de 555 500 emplois en un an et fait du logement une priorité de la législature.

En termes de solvabilité, le ratio de capital total a été de 17,3%, soit un excédent de 483 points de base et de 1.528 millions par rapport aux exigences.

« Elle se conforme de manière anticipée à l’exigence MREL pour 2024, avec un excédent de 231 points de base si l’on tient compte de la dernière émission de dette en octobre », ajoute le rapport.

Le ratio de crédit sur les dépôts des particuliers est de 83,9 % et Abanca dispose de 18 760 millions d’euros de liquidités, « un chiffre équivalent à quatre fois les échéances prévues de ses émissions ».

Elle dispose également d’une capacité d’émission d’obligations sécurisées de 5 811 millions, ce qui porte sa position totale à 24 571 millions.

L’entité souligne qu’elle a des ratios de liquidité « solides », avec 131 % de financement net stable et 205 % de couverture de liquidité.

Elle souligne également qu’elle poursuit la mise en œuvre de son plan d’action 2021-2024 pour une banque responsable et durable, « contribuant de manière substantielle à l’amélioration de l’environnement dans lequel elle opère ».

Auteur/autrice