Elecnor gagne 4% de plus au mois de septembre et augmente son chiffre d’affaires de 16,4%, avec 2.760 millions d’euros.

MADRID, 30 oct. (CALPA PARIS) –

Le Groupe Elecnor a enregistré un bénéfice net consolidé de 73,7 millions d’euros au cours des neuf premiers mois de l’année, ce qui représente une augmentation de 4 % par rapport à la même période de l’année précédente, maintenant ainsi le  » fort  » dynamisme des trimestres précédents, a informé lundi la Commission nationale du marché des valeurs (CNMV).

Entre janvier et septembre, le chiffre d’affaires s’est élevé à 2 760,4 millions d’euros, soit une augmentation de 16,4 %, tandis que le bénéfice net consolidé attribuable a augmenté de 18,9 % pour atteindre 69,5 millions d’euros.

En fin de période, le chiffre d’affaires consolidé du groupe s’élève à 2 679,8 millions d’euros, en hausse de 13,4 % par rapport aux neuf premiers mois de 2022.

Le marché domestique (qui représente 42% du total) et le marché international (58%) ont connu une augmentation « notable » de 11,4% et 14,9%, respectivement.

L’entreprise a souligné dans un communiqué de presse que cette évolution « positive » des chiffres du groupe a été possible grâce à l’augmentation du volume des activités liées aux services essentiels qu’Elecnor réalise aux États-Unis et dans les pays européens, principalement l’Espagne et l’Italie, et à l’exécution de projets durables de l’entreprise en Australie, au Brésil et au Chili, en particulier.

Le portefeuille de contrats signés d’Elecnor en attente d’exécution au 30 septembre, et dont l’exécution est prévue pour les 12 prochains mois, s’élève à 2 466,8 millions d’euros (contre 2 408,4 millions à la fin de l’année 2022).

Sur ce chiffre, 74 % correspondent au marché international et 26 % au marché domestique.

A lire aussi  Le tribunal de Biscaye confirme l'indemnisation de deux personnes inscrites sur les listes des mauvais payeurs malgré le remboursement de la dette.

Le groupe, qui gère ses activités de services, de projets, d’énergies renouvelables et d’infrastructures par le biais d’Elecnor, d’Enerfín et de Celeo,  » prévoit de maintenir la bonne ligne pour le reste de l’année 2023 grâce à son solide portefeuille de contrats et à la diversification géographique et commerciale « .

Auteur/autrice