Acciona remporte sa troisième usine de traitement des eaux aux Philippines, qui approvisionnera 2 millions de personnes

MADRID, 16 juil. (CALPA PARIS) –

Acciona, en consortium avec PrimeBMD et Santa Clara International, a remporté un contrat aux Philippines pour la conception et la construction de la station d’épuration East Bay 2, ainsi que pour son exploitation et sa maintenance pendant un an.

Il s’agit de la troisième infrastructure de ce type que l’entreprise espagnole remporte dans ce pays, après la construction d’une STEP de 150 000 mètres cubes par jour à Putatan et d’une autre de même capacité à Laguna Lake, comme l’ont indiqué à Europa Press des sources proches de l’entreprise.

Ce troisième projet aura une capacité de 200 000 mètres cubes par jour et alimentera une population de 2 millions d’habitants dans la région de Pakil, à 70 kilomètres au sud-ouest de la zone métropolitaine de Manille, la capitale des Philippines.

Le contrat comprend une phase de prétraitement, l’ultrafiltration, l’osmose inverse et un bassin de stockage de 18 000 mètres cubes pour le traitement de la saumure. L’usine puisera l’eau dans la baie de Laguna, le plus grand lac des Philippines et le deuxième plus grand lac intérieur d’eau douce d’Asie du Sud-Est.

L’une des principales caractéristiques des usines d’Acciona aux Philippines est le traitement avancé de l’eau brute (eau qui n’a reçu aucun traitement jusqu’à présent) et l’approvisionnement en eau potable d’un nombre croissant de personnes, car malgré l’abondance des ressources en eau dans le pays, de nombreux ménages philippins n’y ont pas accès.

BILAN AUX PHILIPPINES

En 2019, Acciona a inauguré son nouveau bureau commercial à Manille, l’année où elle s’est vue confier par Manila Water sa deuxième usine de traitement des eaux du pays, Laguna Lake, pour plus de 100 millions d’euros, construite en deux phases pour atteindre une capacité de traitement de 150 millions de litres par jour.

A lire aussi  Le gouvernement autorise la fermeture de la centrale thermoélectrique d'As Pontes (La Corogne)

Trois ans plus tôt, l’autorité philippine de l’eau a sélectionné Acciona pour la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance pendant un an de l’usine de traitement des eaux saumâtres de Putatan, destinée à desservir une zone qui compte près de 6 millions de personnes et qui a marqué l’entrée de la société dans le pays.

Depuis lors, l’entreprise s’est vu confier divers projets d’infrastructure, comme le contrat de 480 millions d’euros qu’elle a remporté en février 2023 pour la construction de 7,9 kilomètres de voies ferrées sur un viaduc, ainsi que de trois gares (España, Santa Mesa et Paco) à Manille.

En avril 2022, elle a inauguré l’un de ses ouvrages les plus emblématiques aux Philippines, le pont à haubans de Cebu, d’une valeur de 465 millions d’euros, qui a permis de décongestionner les ponts existants en reliant la ville de Cebu – le centre économique et commercial le plus important des Philippines après Manille – à l’île de Mactan via Cordova.

Un autre contrat important pour Acciona aux Philippines a été la construction de deux sections de la ligne ferroviaire reliant la ville de Malolos à l’aéroport international de Clark, à 80 kilomètres au nord de Manille, pour un montant total de 965 millions d’euros.

En 2022, Acciona.org, la fondation d’entreprise du groupe, a également commencé son activité aux Philippines avec le projet « Light at Home El Nido », qui consiste en l’installation de systèmes photovoltaïques domestiques dans 100 maisons de la ville d’El Nido, dans la province de Palawan.

Auteur/autrice

A lire aussi  La reprise chinoise s'essouffle, plombée par le secteur manufacturier, selon l'indice PMI