Applus+ stagne son bénéfice d’exploitation à 25,9 millions et augmente ses revenus de 10,2%.

MADRID, 9 mai (CALPA PARIS) – Applus+ a enregistré un bénéfice d’exploitation de 25,9 millions d’euros au premier trimestre, pratiquement le même chiffre qu’au cours de la même période de 2022, lorsque ses bénéfices étaient de 25,8 millions d’euros, a informé mardi la Commission nationale espagnole du marché des valeurs (CNMV).

Le bénéfice d’exploitation ajusté d’Applus+ entre janvier et mars a atteint 47,9 millions d’euros, soit 12 % de plus que celui de la même période de l’année précédente (42,7 millions d’euros) et 6,7 % de plus que le bénéfice d’exploitation ajusté pro-forma (44,9 millions d’euros).

La marge d’exploitation ajustée a atteint 10% au premier trimestre de l’année, ce qui représente une amélioration de 80 points de base par rapport à celle enregistrée au premier trimestre 2022.

« Cela est principalement dû à notre stratégie de rotation des actifs, qui comprend le récent accord de cession des activités pétrolières et gazières aux États-Unis », a expliqué Joan Amigó, PDG d’Applus+.

La société a déclaré un bénéfice ajusté avant impôts de 38 millions d’euros pour l’année allant jusqu’à mars, soit une légère augmentation par rapport aux 37,6 millions d’euros du premier trimestre 2022. Sur une base statutaire, le bénéfice avant impôts d’Applus+ s’élève à 17,9 millions d’euros, contre 19,7 millions d’euros pour la même période de l’année dernière.

Les revenus d’Applus+ se sont élevés à 476,8 millions d’euros au cours de l’année jusqu’en mars, soit 3,1 % de plus qu’au cours du même trimestre de l’année précédente et 10,2 % de plus que les revenus pro forma enregistrés au cours du premier trimestre de l’année précédente.

A lire aussi  Corporación Financiera Alba prend une participation de 3 % dans Inmobiliaria Colonial

Pour l’ensemble de l’année 2023, Applus+ s’attend à une croissance organique du chiffre d’affaires à un chiffre « moyen à élevé » et à continuer d’améliorer la composition du portefeuille d’activités par le biais de nouvelles acquisitions et de désinvestissements sélectifs.

« Nous avons connu un très bon début d’année avec une forte demande pour nos services sur tous les marchés où nous opérons, y compris quelques augmentations de prix pour compenser les coûts plus élevés découlant de la hausse de l’inflation (…) Compte tenu de notre bon début d’année, nous réitérons notre confiance dans la réalisation des objectifs fixés pour 2023. Suite à la cession des activités pétrolières et gazières aux États-Unis, qui devrait être achevée dans les prochains mois, nous actualiserons l’objectif de marge à la hausse », a souligné M. Amigó.

REUNION, 8 JUIN, SUR FOND DE RUMEURS DE RACHAT

Applus+ tiendra son assemblée générale ordinaire le 8 juin, après avoir reçu des « manifestations d’intérêt non contraignantes et non sollicitées » de la part de certains investisseurs pour l’acquisition de la société pour un montant qui dépasserait 1 milliard d’euros.

Dans ce contexte, le groupe a expliqué qu’il a demandé l’accès à une revue d’information, ce qui lui a été accordé, et que pour l’instant « il n’y a aucun type de décision de la part de l’un de ces investisseurs ni aucune certitude que ces entités entreprendront une action supplémentaire ».

Depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine et la hausse des taux d’intérêt, Applus+ figure dans la plupart des pools d’analystes comme un candidat à une offre publique d’achat qui le retirerait de la bourse.

A lire aussi  Une date a déjà été fixée pour la vente des voyages Imserso pour la saison 2023/2024.

Les actionnaires doivent également ratifier lors de l’assemblée la réélection de Joan Amigó en tant que PDG de l’entreprise, ainsi que d’Essimari Kairisto et de María José Esteruelas en tant qu’administrateurs indépendants.

En outre, l’ordre du jour de l’assemblée ratifiera également la réélection de Deloitte en tant qu’auditeur des comptes de la société et de son groupe consolidé pour 2023 et la nomination de PriceWaterHouseCoopers en tant qu’auditeur de ces mêmes comptes pour les exercices 2024, 2025 et 2026.

Il y aura également un vote consultatif sur le rapport annuel de rémunération des administrateurs pour l’exercice 2022 et l’autorisation au conseil d’administration pour l’acquisition éventuelle d’actions propres de la société sera abordée.

Auteur/autrice