Atento se retire de la Bourse de New York

MADRID, 21 août (CALPA PARIS) –

Vendredi dernier, la Bourse de New York a retiré de la cote les actions ordinaires d’Atento, l’ancienne filiale de Telefónica spécialisée dans les centres de contact, après que la capitalisation boursière de la société soit tombée sous le seuil minimum de 15 millions de dollars (13,8 millions d’euros) pendant au moins 30 séances.

Comme l’a indiqué la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, la Bourse de New York, où Atento a commencé à négocier en septembre 2014, avait déterminé le 21 juillet que les actions d’Atento devaient être suspendues de la négociation et avait ordonné la préparation et le dépôt auprès de la SEC d’une demande de radiation et d’enregistrement de ces titres à la Bourse de New York.

Ainsi, la société, qui avait déjà été avertie du risque de radiation de la cote en avril dernier, s’en est vue notifier le 21 juillet 2023, date à laquelle la négociation des actions de la société a été immédiatement suspendue.

À cet égard, bien qu’Atento ait eu le droit de faire appel auprès d’un comité du conseil d’administration de la bourse contre la décision de radier ses actions, la société n’a pas déposé une telle demande dans le délai imparti.

En fait, dans un communiqué publié le 21 juillet, Atento a déclaré que le retrait de la cote faisait partie du plan global de restructuration financière pour la réduction du bilan, défini dans l’accord de soutien à la restructuration annoncé précédemment et signé par Atento et certains de ses actionnaires financiers, qui vise à optimiser l’efficacité financière et opérationnelle et à stimuler la croissance à long terme.

A lire aussi  Renfe annonce que la startup Unblur a remporté le défi de la numérisation des systèmes de sécurité

Ainsi, près de neuf ans après ses débuts à la Bourse de New York en septembre 2014, le voyage d’Atento à Wall Street prend fin, où il a commencé à se négocier au prix de 15 dollars fixé pour son introduction en bourse.

Auparavant, en 2011, lorsque Telefónica contrôlait encore cette entreprise, la multinationale espagnole avait tenté de lancer sur le marché les actions de sa filiale de l’époque, bien qu’elle ait abandonné l’opération en raison de la situation défavorable des marchés.

Fin 2012, Telefónica a conclu la vente d’Atento à un groupe d’entreprises contrôlées par Bain Capital pour un montant total de 1 051 millions d’euros.

Auteur/autrice