Babel acquiert la société mexicaine de conseil en technologie Ironbit et poursuit son plan d’expansion internationale

MADRID, 28 août (CALPA PARIS) –

La société espagnole Babel a acquis la société mexicaine de conseil en technologie Ironbit, une opération qui lui permet d’avancer dans sa stratégie d’expansion internationale et de faire du pays nord-américain l’un de ses « principaux marchés », selon un communiqué de la société.

Fondée en 2005, Ironbit est spécialisée dans le développement d’applications mobiles, de smart TV, de kinect, de réalité augmentée, de réalité virtuelle, de cloud computing et d’internet des objets (IoT), et offre des services d’innovation, de conception, de développement et de maintenance de solutions numériques.

Avec cette opération, dont les chiffres n’ont pas été divulgués, Babel incorporera les 300 travailleurs d’Ironbit, ce qui portera ses effectifs mondiaux à environ 3 300 employés, dont près de 500 au Mexique, soit environ 15 % du total.

« Avec cette intégration, Babel augmente et consolide son portefeuille et renforce ses capacités dans des domaines tels que le « big data » et l' »analytique », la réalité augmentée et virtuelle et les technologies « mobiles », qui rejoignent des technologies telles que l’intelligence artificielle, la cybersécurité et l’hyper-automatisation », a déclaré l’entreprise.

Dans cette optique, l’entreprise a souligné que l’acquisition d’Ironbit est « un autre pas en avant » dans son objectif de devenir l’un des « principaux consultants en technologie » dans les pays où elle opère.

L’achat d’Ironbit s’inscrit dans la stratégie de croissance inorganique de Babel, qui a réalisé ces dernières années plusieurs acquisitions, telles que l’unité de services professionnels en Espagne de la multinationale allemande Software AG, l’entreprise spécialisée dans la cybersécurité Ingenia et le groupe costaricien Grupo Babel.

A lire aussi  M. Ribera est confiant dans l'accord visant à réformer le marché de l'électricité de l'UE, malgré des "aspects critiques".

« La nouvelle opération est un pas de plus dans le plan stratégique défini par l’entreprise et appelé Plan Marte 2025, qui est la feuille de route de Babel pour les années à venir, dans laquelle elle vise à atteindre un chiffre d’affaires de 300 millions d’euros à la fin de 2025 et un Ebitda (excédent brut d’exploitation) de 30 millions », a ajouté l’entreprise.

En ce sens, l’entreprise prévoit de clôturer l’exercice en cours avec un chiffre d’affaires d’environ 180 millions d’euros et un Ebitda de plus de 10 % du chiffre d’affaires.

« Pour Babel, le Mexique est un marché stratégique et un pays offrant de grandes opportunités qui devraient nous permettre de croître et de consolider notre position dans les principaux secteurs d’activité », a déclaré le PDG de Babel, Tony Olivo.

Dans ce sens, l’entreprise a indiqué que l’intégration de la société mexicaine lui permettra de « concentrer sa croissance sur les grands comptes » avec une stratégie basée sur le secteur financier, la banque, l’assurance, les télécommunications et les médias.

« L’intégration avec Babel est un exemple clair de la vocation qu’Ironbit a depuis sa création, celle de créer de grandes expériences, et cette étape est sans aucun doute l’une d’entre elles (…) Nous serons une société de conseil au Mexique qui fera beaucoup parler d’elle », a déclaré Javier López, président du conseil d’administration et actionnaire d’Ironbit.

Auteur/autrice