Bankinter gagne 685 millions d’euros au cours des neuf premiers mois de l’année, soit une hausse de 59 %.

809303.1.260.149.20231019080816


Résultats de Bankinter – EPDATA

MADRID, 19 (CALPA PARIS)

Bankinter a clôturé les neuf premiers mois de l’année 2023 avec un bénéfice net attribuable de 684,7 millions d’euros, soit une augmentation de 59% par rapport à la même période de l’année dernière, a indiqué jeudi l’institution financière lors de la publication de son compte de résultat trimestriel.

La banque a souligné que cette augmentation s’est produite malgré le fait qu’au premier trimestre de l’année, la banque a payé intégralement la nouvelle taxe bancaire, qui s’élevait à 77,5 millions d’euros.

Le revenu total (revenu brut) s’est élevé à 2 005 millions d’euros, soit une hausse de 32 % par rapport à la période janvier-septembre 2022. Sur ce chiffre, les revenus nets d’intérêts (marge nette d’intérêts) s’élèvent à 1 639 millions d’euros, en hausse de 54%. Les revenus nets de commissions ont augmenté de 2 % pour atteindre 459 millions d’euros.

Par segment d’activité, les revenus totaux de la gestion d’actifs et de la banque de détail se sont élevés à 728,4 millions d’euros, en hausse de 44,2 %, tandis que la banque d’entreprise a progressé de 59 % pour atteindre 870,4 millions d’euros. L’activité de crédit à la consommation a augmenté de 17,9% à EUR 294,5 millions.

La marge brute d’Evo Banco a atteint 51 millions d’euros jusqu’en septembre, soit 70,7 % de plus qu’au cours de la même période de l’année précédente, tandis que l’activité au Portugal s’est élevée à 71 millions, en hausse de 22,4 %, et en Irlande à 231,9 millions, soit 73 % de plus.

A lire aussi  Selon Idealo, près de la moitié des Espagnols hésitent à utiliser leur carte de crédit pour des achats en ligne.

Les activités sur les marchés des capitaux ont augmenté de 9,8 % pour atteindre 199 millions d’euros au cours des neuf premiers mois de l’année.

Les coûts d’exploitation de la banque entre janvier et septembre ont augmenté de 6,8 % pour atteindre 700 millions d’euros. Sur ce chiffre, les frais de personnel restent le poste le plus important avec 390 millions d’euros (+7%), tandis que les frais administratifs s’élèvent à 248 millions d’euros (+6%). Les amortissements ont eu un impact négatif de 62 millions d’euros, en hausse de 2 %.

En conséquence, le résultat d’exploitation avant provisions a augmenté de 51 % pour atteindre 1 305 millions d’euros, tandis que le bénéfice avant impôts a augmenté de 67 % pour atteindre 1 004 millions d’euros.

Pour le seul troisième trimestre de l’année, le bénéfice net de Bankinter s’est élevé à 266,8 millions d’euros, soit 67,7 % de plus qu’au cours de la même période de 2022, tandis que le revenu total s’est élevé à 727,1 millions, en hausse de 31 %.

&#13 ;

LA RENTABILITÉ ET LE BILAN.

Bakinter a noté que son rendement des capitaux propres (RoE) était de 17,1 % à la fin du neuvième mois de l’année, soit six points de plus qu’à la fin de la même période en 2022. Le RoTE a également progressé pour atteindre 18,2 %.

Le ratio de capital CET1, le ratio de capital de la plus haute qualité, s’est établi à 12,48 %, soit 59 points de base de plus qu’un an plus tôt. Le ratio de capital total s’est établi à 16,4 %, soit 128 points de base de plus.

A lire aussi  Le prix de l'électricité baisse de 8,8 % ce samedi, à 101,87 euros/MWh.

Le ratio des prêts non performants a légèrement augmenté de neuf points par rapport à septembre 2022 et à la fin de l’année, pour atteindre 2,19 %. Cependant, Bankinter a noté que le ratio de couverture des prêts a augmenté de 1,1 point de pourcentage pour atteindre 66%.

Au 30 septembre, le total des actifs du bilan de Bankinter s’élevait à 108 362 millions d’euros, soit une baisse de 1,9 % par rapport à l’année précédente, due en grande partie à la diminution des soldes déposés auprès des banques centrales. Sur ce total, les prêts et avances à la clientèle ont augmenté de 2,8% pour atteindre 74.879,2 millions d’euros.

Le portefeuille de prêts hypothécaires résidentiels de Bankinter s’élevait à 34 500 millions d’euros à la fin du mois de septembre, contre 33 400 millions il y a un an, ce qui représente une croissance de 3,2 % au cours des 12 derniers mois.

La production de prêts hypothécaires au cours des neuf premiers mois de l’année a été de 4,3 milliards d’euros, soit une baisse de 17 % par rapport à la même période en 2022. Bankinter a toutefois indiqué que l’activité hypothécaire a été particulièrement intense au cours de l’année écoulée.

Le total des actifs sous gestion au 30 septembre s’élevait à 99,4 milliards d’euros, soit 11 % de plus que l’année précédente. Le segment de la gestion d’actifs a progressé de 12% à 55,3 milliards d’euros, après avoir gagné 2,4 milliards d’euros depuis le début de l’année. Dans la banque de détail, les dépôts se sont élevés à 1.900 millions d’euros, portant le total des actifs sous gestion à 44.100 millions d’euros.

A lire aussi  La hausse des prix à la production en Allemagne ralentit pour atteindre son niveau le plus bas depuis 2021

Les fonds de clients hors bilan sous gestion ont augmenté de 17% en glissement annuel à la fin du mois de septembre pour atteindre 41.586,1 millions d’euros.

Auteur/autrice