British American Tobacco gagne 4.611 millions d’euros au premier semestre, en hausse de 112,9%.

MADRID, 26 juil. (CALPA PARIS) –

British American Tobacco a enregistré un bénéfice net attribuable de 3,959 milliards de livres (4,611 milliards d’euros) au premier semestre de l’année, soit 112,9 % de plus qu’au cours de la même période de 2022.

L’entreprise britannique a enregistré un chiffre d’affaires de 18,721 milliards de livres (21,808 milliards d’euros), soit 2,9% de plus que le chiffre d’affaires réalisé entre janvier et juin 2022. Cependant, les recettes nettes après déduction des droits d’accise sur les ventes de tabac s’élèvent à 13,441 milliards de livres (15,657 milliards d’euros), en hausse de 4,44% par rapport à l’année précédente.

Par secteur d’activité, les ventes de produits sans fumée ont augmenté de 18,4 % pour atteindre 2,227 milliards de livres (2,594 milliards d’euros), tandis que les recettes des cigarettes traditionnelles ont atteint 10,967 milliards de livres (12,775 milliards d’euros), soit une hausse de 1,8 % par rapport à 2022.

Du côté des dépenses, le coût des matériaux s’est élevé à 2 251 millions de livres sterling (2 622 millions d’euros), soit presque le même chiffre que l’année dernière, tout comme les frais de personnel, qui n’ont augmenté que de 4,5 % pour atteindre 1 389 millions de livres sterling (1 618 millions d’euros).

Le directeur général de British American Tobacco, Tadeu Marroco, a déclaré qu’après 10 semaines dans ses nouvelles fonctions, il était fier des performances de l’entreprise au cours des six premiers mois de l’année et de « l’énergie renouvelée » de l’organisation.

Auteur/autrice

A lire aussi  La demande de nouvelles constructions reste insensible à la hausse des taux, selon Engel & Völkers