Bruxelles autorise l’alliance d’Iberdrola avec le fonds GIC pour développer les réseaux d’électricité au Brésil

BRUXELLES, 14 juil. (CALPA PARIS) –

La Commission européenne a donné vendredi son feu vert à l’alliance entre Iberdrola et le fonds souverain de Singapour GIC pour le développement de réseaux de transmission au Brésil par l’intermédiaire de Neoenergia Transmissora, concluant que l’opération n’aura pas d’incidence négative sur le marché européen.

Les services de l’UE ont indiqué dans une déclaration que l’opération de contrôle conjoint de Neoenergia ne soulève pas de problèmes de concurrence pour l’Union européenne car cette société « n’a pas et ne prévoit pas d’avoir des activités dans l’espace économique européen ».

Le dossier, notifié à Bruxelles le 21 juin, a été examiné dans le cadre de la procédure simplifiée appliquée aux cas moins problématiques.

Auteur/autrice

A lire aussi  L'Algérie consolide sa position de premier fournisseur de gaz naturel de l'Espagne jusqu'en juillet, devant la Russie