Dia nomme Benjamin J. Babcock nouveau directeur propriétaire et convoque une réunion pour le 28 juin

MADRID, 25 mai (CALPA PARIS) – Le conseil d’administration de Dia a décidé de coopter Benjamin J. Babcock en tant que nouvel administrateur propre afin de pourvoir le poste vacant suite à la démission de Basola Vallés, a annoncé jeudi le groupe alimentaire à la Commission nationale du marché des valeurs (CNMV).

Le conseil d’administration a évalué les « compétences, l’expérience et les mérites » de M. Babcock, proposé par l’actionnaire majoritaire L1R Invest1 Holdings, après avoir vérifié et confirmé qu’il était apte à occuper ce poste, répondant aux exigences « d’honorabilité commerciale et professionnelle et de connaissances et d’expérience appropriées pour exercer ses fonctions en tant qu’administrateur de la société ».

Le conseil valorise ainsi la contribution de Babcock au « bon fonctionnement » de l’organe, puisqu’il apportera « des connaissances et une expérience très pertinentes », outre le fait qu’il ne fait l’objet d’aucune cause d’incompatibilité, d’interdiction ou de conflit d’intérêts.

Suite au rapport favorable du comité des nominations et des rémunérations, il est proposé à l’assemblée générale des actionnaires de ratifier la nomination par cooptation et la réélection de M. Benjamin J. Babcock en tant qu’administrateur propriétaire pour le mandat statutaire de deux ans.

La chaîne de supermarchés soumettra ainsi à son assemblée générale des actionnaires, convoquée pour le 28 juin, la ratification de cette nomination, ainsi que l’approbation des comptes 2022 et du rapport de gestion du conseil d’administration.

L’assemblée discutera également du renouvellement du mandat d’Ernst &amp ; Young en tant qu’auditeur des comptes de la société pour l’exercice 2023, ainsi que de l’application du résultat 2022.

A lire aussi  Le Sénat approuve définitivement l'entrée en vigueur de la loi sur le logement

Dia a clôturé l’année 2022 avec des ventes nettes de 7 286 M€, en hausse de 9,6 % par rapport à 2021, tandis qu’en Espagne, elles se sont élevées à 4 436,2 M€, en hausse de 5,4 % par rapport à l’année précédente.

De même, les ventes brutes sous la bannière du groupe ont totalisé 8 900,4 millions d’euros, soit une augmentation de 1,5 %, tandis qu’en Espagne, elles ont progressé de 6,3 % pour atteindre 5 317 millions d’euros.

Auteur/autrice