Ecolumber perd 11,2 millions d’euros en juin, soit près de sept fois plus, sur fond de restructuration

Le groupe convoque une assemblée générale extraordinaire pour le 16 octobre.

MADRID, 6 oct. (CALPA PARIS) –

Ecolumber a clôturé le premier semestre de l’année avec des pertes consolidées de 11,2 millions d’euros, soit près de sept fois plus qu’au cours de la même période de 2022, comme l’a déclaré la Commission nationale du marché des valeurs (CNMV).

L’entreprise a attribué ce résultat, en partie, à l’abandon de l’activité agricole, qui a entraîné une perte de près de 4,8 millions d’euros au cours de cette période, à la réévaluation des valeurs des actifs biologiques de 1,6 million et à la dépréciation du fonds de commerce de 3,5 millions.

Ecolumber a également mis en évidence certains mouvements qui ont également eu un impact sur ses résultats financiers, tels que des provisions extraordinaires de 9,9 millions pour des ajustements de la valeur des actifs, des augmentations de ses charges d’exploitation dues à l’embauche de consultants qui ont réalisé le plan de restructuration de l’entreprise ou l’augmentation de 48% de ses charges financières.

PLAN DE VIABILITÉ

Au cours du deuxième trimestre de cette année, l’entreprise a commandé un plan de viabilité pour « assurer sa continuité ».

Ce rapport a établi que l’activité agricole n’était pas viable et qu’il fallait « concentrer les efforts et les ressources sur les activités traditionnelles et sur AirNuts ».

Ainsi, le 16 juin, Ecolumber a accepté d’entamer des négociations avec les créanciers, ainsi qu’avec les filiales Uriarte Iturrate et Frutos Secos de la Vega, dans le but d’approuver un plan de restructuration qui lui permettrait « d’assurer sa continuité ».

A lire aussi  Le gouvernement lance des bourses allant jusqu'à 7 000 euros bruts pour les examinateurs de la fonction publique

De même, à cette date, la déclaration de procédure d’insolvabilité volontaire a été demandée pour la filiale Cododal Agrícola, accompagnée d’une proposition d’acquisition de son unité de production « afin de sauvegarder le tissu de l’entreprise et de garantir la continuité des travailleurs impliqués ».

La nécessité de concentrer les efforts du groupe sur les activités les plus prometteuses, les mauvaises prévisions pour l’activité agricole, ainsi que l’impossibilité d’obtenir des offres de reprise adéquates pour une éventuelle liquidation ordonnée de l’actif et du passif ont conduit à l’abandon de l’activité agricole de Cododal.

Dans ce contexte, Ecolumber a annoncé qu’elle tiendra une assemblée générale extraordinaire le 16 octobre afin d’évaluer le processus de restructuration en cours.

LE CHIFFRE D’AFFAIRES AUGMENTE DE 34,7 %.

Le chiffre d’affaires de la société a été proche de 10,3 millions, avec une croissance annuelle de 34,7%, tandis que le résultat d’exploitation a été dans le rouge avec 10,9 millions, par rapport au chiffre négatif de 1,4 million enregistré en juin de l’année précédente.

De même, la société a clôturé le premier semestre de l’année avec un résultat financier négatif de 341 000 euros, par rapport aux pertes de 246 000 euros enregistrées l’année précédente.

PRÉVISIONS

Les ventes pour le premier semestre 2023 sont supérieures de 15 % aux estimations. De même, les prévisions de l’entreprise pour la fin de l’année sont de maintenir cette évolution des ventes et, malgré des ventes initialement estimées plus faibles pour le nouveau produit Air Nuts, elle prévoit également de clôturer l’année au-dessus de l’exercice 2022.

Enfin, l’entreprise est confiante de pouvoir présenter les plans de restructuration des entreprises du groupe (hors Cododal Agrícola) dans les prochaines semaines afin de garantir, avec le soutien de ses créanciers, la continuité des opérations dans l’activité industrielle et commerciale.

A lire aussi  Les compagnies aériennes américaines vont doubler leurs vols vers la Chine en raison de l'assouplissement des restrictions liées à la pandémie

Auteur/autrice